prison

Le peintre et l’avocat

Aux Assises, un peintre est cité comme témoin dans un procès. L’avocat de la défense cherche à le discréditer pour diminuer la valeur de son témoignage.
– Le témoin peut-il affirmer qu’il n’est pas allé en prison ? insinue-t-il soudain.
– Si, une fois.
– Ah ! Ah ! triomphe l’avocat. Et pour quelle raison ?
– J’étais allé blanchir les murs de la cellule d’un avocat condamné pour escroquerie.

La recette pas idéale

Un condamné arrive en prison :
– Vous êtes ici pourquoi ? questionne le gardien, chargé des affectations.
– Tentatives répétées d’empoisonnement.
– En ce cas, pas d’hésitation, vous allez aider aux cuisines. Vous y serez dans votre élément.

Les vieilles habitudes

Un directeur de prison, fraîchement nommé :
– Il va falloir que je me méfie des automatismes. Dans l’entreprise que je dirigeais, auparavant, d’une main de fer, j’avais coutume de dire aux fortes têtes : Si vous n’obéissez pas, c’est la porte !