La maison du directeur

Au cours d’une réunion, le directeur des ventes encourageait les employés à atteindre leurs quotas. Pour les stimuler, il promit de prêter sa maison en bord de mer à ceux qui atteindraient les 100 %.
– Je ne savais pas que vous aviez une villa au bord de la mer, dit l’un des représentants.
– Je n’en ai pas. Mais si vous atteignez tous vos quotas, je pourrais m’en acheter une.

La dinde du crédit

Un monsieur très obligeant a prêté cent euros à un ami. Mais malgré tous ses efforts, il ne parvient pas à se faire rembourser. Le jour de Noël, il fait une nouvelle tentative. Entrant à l’improviste chez son ami, il le trouve attablé devant une plantureuse dinde.
– Comment, s’écrie-t-il, outré, quand je réclame mon argent, tu prétends que tu n’as pas un sou et tu manges de la dinde pour Noël !
– Je vais t’expliquer, réplique l’autre, avec des sanglots dans la voix. Si je mange cette pauvre bête qui était ma seule compagnie, c’est justement que je n’avais plus les moyens de la nourrir.

Se méfier des inconnus

Un jeune homme aborde une demoiselle dans une rue de Paris :
– Pardon mademoiselle, voulez-vous…
– OUIIIIIIIIIIIII ! lui hurle-t-elle.

Et avant qu’il soit revenu de sa surprise, elle l’entraine vers le premier hôtel, prend une chambre, monte l’escalier en trombe, ouvre la chambre, jette le garçon sur le lit et se rue sur lui.

Après quelques minutes de va-et-vient endiablé, le gars reprend un peu ses esprits et dit timidement :
– Excusez-moi mademoiselle, mais il y a du avoir une légère confusion. Quand je vous ai abordée, je voulais seulement vous demander si vous pouviez me prêter un ticket de métro…

La fille le regarde d’un air ahuri :
– Vous prêter un ticket de métro ? Jamais à un inconnu !

Les clés de la voiture

« Tous les samedis soir, je demandais à mon père de me prêter ses clés de voiture. Et chaque fois il me répondait : « D’accord, mais ne les perds pas. Un jour nous en aurons peut-être une ». »

Yakov Smirnoff