Le cul et la bouffe

Un vieux fermier prenait le frais dans sa véranda par une belle soirée d’été, en observant d’un œil amusé son coq qui pourchassait une poule sur le tas de fumier.

Le coq courrait après la poule depuis une bonne dizaine de minutes, dans le but évident de lui remplir le cloaque, jusqu’à ce que la femme du fermier ne s’approche du fumier pour jeter des épluchures de pomme de terre et d’autres déchets de table.

En un éclair, le coq s’arrêta de pourchasser la poule et se rua vers les restes apportés par la fermière.

L’air songeur, le paysan se dit à lui-même :
« Cré non de nom, j’espère bien jamais être affamé à ce point ! »

Les performances du coq

Un petit garçon arrive en courant et dit à sa mère :
– Maman j’ai vu le coq s’accoupler 10 fois ce matin !

Sa mère lui répond :
– Va le dire à ton père, il comprendra !

Le petit garçon va voir son père et lui dit :
– Papa ? Maman m’a dit de te dire que j’ai vu le coq s’accoupler 10 fois ce matin.

Et le père lui demande :
– Est-ce que les 10 fois c’était avec la même poule ?
– Non !
– Alors, va le dire à ta mère, elle comprendra !

Le jeune homme et la poule

Un jeune homme un peu original vient un jour consulter le médecin :
– Écoutez docteur, j’ai un problème. Je suis persuadé d’être un grain de maïs et ça me pose des problèmes, car l’autre jour par exemple, je suis passé à côté d’un poulailler industriel et je me suis mis à paniquer à l’idée que les poules veuillent me manger. Vous comprenez, si ça continue, je risque de devenir vraiment fou !

Le médecin l’écoute attentivement et décide de le prendre en main afin de le guérir.

Dix-huit mois plus tard, ils fêtent ensemble dans un bar la guérison du jeune homme, lorsque le médecin improvise un lâcher de poule.

En apercevant les volailles, le jeune homme s’enfuit à toute vitesse.

Le médecin le rattrape :
– Mais qu’est-ce que vous faites ? Vous savez bien que vous n’êtes pas un grain de maïs ! La thérapie, tous ces efforts, tout ce temps… Vous avez compris, non ?
– Oh oui, moi je sais que je ne suis pas un grain de maïs, mais la poule, elle, elle ne le sait pas !