poison

La recette pas idéale

Un condamné arrive en prison :
– Vous êtes ici pourquoi ? questionne le gardien, chargé des affectations.
– Tentatives répétées d’empoisonnement.
– En ce cas, pas d’hésitation, vous allez aider aux cuisines. Vous y serez dans votre élément.

La pitié de l’empoisonneuse

Le président du tribunal interroge l’accusée :
– Pendant que votre mari buvait innocemment le café dans lequel vous aviez versé le poison mortel, n’avez-vous pas ressenti la moindre pitié à son égard ?
– Si, monsieur le Président, il y a eu un moment où j’ai éprouvé ça, lorsqu’il m’en a demandé une autre tasse.