La femme selon Alfred de Musset

Qu’est-ce après tout, qu’une femme ? L’occupation d’un moment, une coupe fragile qui renferme une goutte de rosée, qu’on porte à ses lèvres et qu’on jette par-dessus son épaule. Une femme, « C’est une partie de plaisir ». Ne pourrait-on pas dire quand on en rencontre une « Voilà une belle nuit qui passe » ?

Alfred de Musset (1810-1857)

Rate this post

Internet vers divers

Un tel pseudonyme
Est rare présage
Quelle est l’anonyme
Qui en fait usage ? Bien courte réponse…
Est-ce la seule annonce ?

Je vous importune…
C’est mon infortune !

Puis-je un jour espérer
Avec vous converser ?

La nuit est ma muse
Mais point ne m’amuse
J’errais solitaire
Et cherchais quelques vers…

Et s’il faut que je meure
Ce sera en fumeur

Point n’est besoin de cervelle
Lorsque l’on est une femelle

Hier tu étais une inconnue
Aujourd’hui tu es une femme nue

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Rate this post