La baignade du canard

La saison de chasse au canard n’est pas encore ouverte, mais un braconnier y va quand même.

Après deux heures, il tue un canard. Il s’assoit près d’un étang et il commence à le plumer.

Tout à coup il entend des pas. Alors de peur de se faire arrêter, il jette le canard a l’eau et il commence à siffler comme si rien n’était arrivé.

Un garde-chasse arrive et dit :
– Bonjour monsieur !
– Bonjour, répondit l’autre !
– Je dois vous arrêter !
– Et pourquoi ?
– La saison de chasse au canard n’est pas encore ouverte !
– Mais je ne chassais pas !
– Ah non, et c’est quoi ce petit tas de plumes à vos pieds ?
– Ça ? C’est un canard qui est parti se baigner et qui m’a demandé de garder ses vêtements !

Les vêtements du coq

Le véto en arrivant dans la ferme remarque le coq de la basse-cour qui porte un pantalon rouge, une chemise blanche et des bretelles.

S’adressant au fermier, il demande goguenard :
– Alors, vous avez peur qu’il ait froid ?

Le fermier lui répond :
– Ben, c’est presque ça, au départ en tout cas. En fait, c’est parce qu’on a eu le feu dans le poulailler et toutes les plumes du coq ont cramé. Alors ma femme lui a tricoté des vêtements à sa taille. Maintenant, je vais vous dire : il n’y a rien de plus drôle que de le regarder essayer de maintenir une poule avec une patte pendant qu’il tente de baisser son pantalon de l’autre.