Un vrai gentleman

Un chien de troupeau aboie doucement :
– Ouah ! Ouah !
– Ce qui me plaît chez ce gardien, par rapport aux autres chiens que j’ai connus, dit un mouton à l’un de ses compagnons, c’est que, lorsqu’il nous ordonne : « Allez, filez en direction de la bergerie », il a la politesse d’ajouter : « S’il vous plaît ».

Du plaisir en silence

Une nana, un mec :
– Chéri, il faut que tu arrêtes de crier quand on fait l’amour.
– Si je crie, c’est que je prends du plaisir !
– Peut-être mais moi, ça me réveille…

Mes petits plaisirs solitaires…

– Mon chien est trop intelligent, déclare quelqu’un à son meilleur ami, ça me cause du souci…
– Comment ça ?
– Eh bien, je l’ai dressé à aller me chercher le journal tous les jours à la Maison de la presse.
– Et alors, c’est très bien !
– Oui, mais depuis quinze jours, quand il me le rapporte, il a déjà fait les mots croisés.

Le prix du silence

L’oncle Albert s’étonne auprès de son neveu :
– À Noël je t’ai offert une trompette et je ne te vois jamais en jouer. Ce cadeau ne t’a pas fait plaisir ?
– Oh si, Tonton, et il me rapporte même beaucoup d’argent.
– Comment cela ? Tu ne vas pas me dire qu’à ton âge, tu donnes déjà des concerts ?
– Bien sûr que non, mais les voisins m’offrent trois euros par semaine pour que je n’en joue pas !

Le rose aux joues

Un jeune flamant est ravi.
– Manifestement, dit-il, je ne déplais pas à la petite femelle qui m’avait tapé dans l’œil. Je l’ai bien observée, hier, après lui avoir avoué que je l’aimais et elle était toute rose d’émotion.