L’inhumanité de Papon

Les perles : la justice

Les avocats de Maurice Papon déposent devant la Cour européenne des droits de l’homme une requête pour « traitement inhumain ». Le pauvre homme, condamné à dix ans de réclusion pour crime contre l’humanité, a quatre-vingt-dix ans. Il est vrai qu’en matière d’humanité, Papon est un orfèvre.

Le vol du permis

Un automobiliste se rend dans une gendarmerie pour se plaindre d’un fait :
– Bonjour je viens déposer une plainte.
– Oui, que s’est-il passé ?
– Un connard m’a volé mon permis de conduire !
– Pouvez-vous nous le décrire ?
– Oui il était habillé exactement comme vous…

Retournement de situation

Les perles : la justice

Gilles Ménage, l’ex-directeur de cabinet de François Mitterrand, dépose plainte pour atteinte à l’intimité de la vie privée. L’arroseur arrosé. L’écouteur écouté.

Le cigare du chat

« Pauvres messieurs auxquels on interdit de fumer leur cigare parce que la fumée risque de réveiller le chat que la demoiselle a dans la gorge ! »

Roland Topor

Mais quel chameau !

Le président du tribunal à un prévenu :
– Cette dame a déposé plainte contre vous pour injures car vous l’avez appelée : « chameau ». Avez-vous quelque chose à dire ?
– Oui, monsieur le président. L’infraction existerait-elle si on appelait un chameau : « madame » ?
– Bien sûr que non puisqu’il s’agit d’un animal.
– Dans ces conditions : au revoir « madame », dit-il en s’adressant à la victime.