Une pénitence piquante

Un couple, victime d’un accident d’automobile se retrouve soudain devant Saint Pierre. Le vigile du Bon Dieu s’adresse au mari et à son épouse :
– Je tiens à vous avertir qu’il ne faut pas essayer de nous rouler : nous avons les moyens de vérifier vos dires, alors, pas de mensonges !

Et, il se tourne alors vers la femme, tout en disant au mari de se rendre dans une salle à côté en attendant.
– Avez-vous trompé votre mari ? Demande alors saint-Pierre.
La dame, gênée, finit par avouer : « Oui ».
– Combien de fois exactement ?
Après un temps d’hésitation, elle répond : « …Deux fois. »

Saint Pierre appelle un ange-infirmier :
– Rendez-vous dans la salle des pénitences et faites deux piqûres à Madame.

Ils passent alors dans une pièce, voisine où elle reçoit ses deux piqûres. En ressortant, elle s’arrête :
– Mais, où est passé mon mari ?
– Rassurez-vous Madame, il n’est pas perdu : on est en train de le passer à la machine à coudre !

Do you parlez anglais ?

C’est l’histoire de Douilliou sur son chameau. Le chameau fatigué le projette sur un cactus. Un anglais passe et lui dit :
– Dou you spiquingliche ?
– Non ! Dit Douilliou, Douilliou se pique les fesses !

Piqué par le doute

Les perles : les assurances

« Le médecin, sans trop y croire, m’a fait une piqûre sceptique. »

La blessure anglaise

Un ouvrier qui vient de se blesser va, sur les conseils du chef de chantier, à la pharmacie :
– Faites-moi une piqûre antibritannique !
– Vous voulez dire antitétanique ?
– Non… je me suis blessé avec une clef anglaise !

Éléphant Man au travail

Les perles : au travail

« Veuillez excuser mon absence parce qu’une abeille m’a piqué. Résultat : je ressemblais à Eléphant Man. C’est tout ! »