Un baptême de l’air à chier

C’est un gars qui rêvait depuis toujours de monter en avion. Un beau jour, il se décide à aller à l’aéro-club le plus proche et trouve un pilote :
– Bonjour. Voilà, je voudrais faire un baptême de l’air car c’est mon rêve depuis que je suis gamin. Mais attention, je veux des émotions, pas juste le petit tour pour les touristes.
– Pas de problème.

Sur ce, ils montent dans l’avion, un petit coucou pour faire des acrobaties et décollent. Le pilote commence par des figures simples : une petite vrille, une descente en piqué, un peu de rase-mottes.

Derrière lui, il entend son passager dire : « Ça, je m’y attendais ! »
Le pilote se dit : « Monsieur est un dur à cuire, on va corser un peu les choses… »

Et il enchaîne les figures : Descente en piqué, un looping, deux loopings, trois loopings, il aperçoit un petit pont au-dessus d’un ruisseau, qu’à cela ne tienne, il passe dessous avec l’avion.

Après cette série, il entend à nouveau son passager dire : « Ça, je m’y attendais ! »

Le pilote décide de sortir le grand jeu. Il coupe les gaz en plein vol, laisse l’avion tourbillonner, remet les gaz enchaîne plusieurs loopings, des vrilles, retourne l’avion et vole sur le dos.

A ce moment-là, alors que le pilote en est à ses propres limites, il entend l’autre dire : « Ah ! Là, j’aurais pas cru ! »

Ils finissent par atterrir :
– Ben dites donc, pour quelqu’un qui monte pour la première fois en avion, vous n’avez pas peur. Je vous entendais dire « Je m’y attendais »…
– C’est à dire que vous n’avez pas tout compris. La première fois, quand j’ai dit « Je m’y attendais », c’est que je venais de chier dans mon froc. La deuxième fois, c’était quand je venais de remettre ça, mais quand l’avion était sur le dos et que c’est remonté jusque dans mon col, alors là, j’aurais pas cru…

5 (100%) 1 vote

L’avion en urgence

Les perles : les contrôleurs aériens

Tour de contrôle : « Hawk 20, vous êtes le même avion qui a lancé un appel d’urgence il y a deux heures ? »

Pilote : « Négatif, Monsieur. C’est seulement le même pilote. »

Rate this post

A droite de Delta Zulu Romeo

Les perles : les contrôleurs aériens

Tour de contrôle : « Delta Zulu Romeo, tournez à droite et donnez votre direction. »

Pilote : « Wilco. 341, 342, 343, 344, 345… »

Rate this post

Les instructions de vol

Les perles : les contrôleurs aériens

Washington D.C. : « German Air Force 269, vous avez l’autorisation de vol pour Indian Springs. Après décollage vous prendrez les vecteurs suivants : montez à 4000 pieds, ensuite dirigez-vous sur BOM, ne passez pas BOM à 6000 pieds ou en dessous ; quand vous serez à 15000 pieds, tournez à droite cap 280 pour intercepter j156 direct ZZT ensuite interceptez j158 puis suivez votre propre plan de vol. »

GAF 269 : « Roger. German Air Force 269 à l’autorisation de vol pour Indian Springs. Après décollage on prend les vecteurs suivants : on monte à 4000 pieds, ensuite on se dirige sur BOM, on ne passe pas BOM à 6000 pieds ou en dessous ; quand on sera à 15000 pieds, on tournera à droite cap 280 pour intercepter j156 direct ZZT ensuite on interceptera j158 puis on suivra notre propre plan de vol et j’ai besoin d’un autre crayon. »

Tour de contrôle : « Je ne vous copie pas, vous pouvez me redire ça ?! »

Pilote : « Ça ! »

Rate this post

La position du pilote

Les perles : les contrôleurs aériens

Tour de contrôle : « Quelle est votre position ? »

Pilote : « Je suis assis à gauche dans la cabine de pilotage. »

5 (100%) 1 vote