Appâter les poissons

Deux pêcheurs à la ligne sont installés depuis le petit matin au bord d’une rivière. Le Didier commence sérieusement à se décourager : Ça fait trois heures qu’il est là et il n’a rien pris ! C’est pas comme le Jacques qui a sorti des carpes, des truites…

Le Didier, écœuré s’exclame :
– Mais comment qu’tu fais ? j’ai essayé tous les appâts possibles et j’y prend rien du tout !
– T’a qu’à faire comme moi ! j’y met 5 euros au bout de la ligne et les poissons, y s’achètent ce qu’ils veulent !

Une blague à lire impérativement à haute voix

Lisez le texte suivant à haute voix : Ceci est ceci chat
Ceci est est chat
Ceci est une chat
Ceci est manière chat
Ceci est de chat
Ceci est tenir chat
Ceci est un chat
Ceci est con chat
Ceci est occupé chat
Ceci est pendant chat
Ceci est au chat
Ceci est moins chat
Ceci est 60 chat
Ceci est secondes chat.

Maintenant, vous vous demandez quelle est cette stupidité….. eh bien revenez en arrière et lisez le TROISIÈME mot de chaque ligne à partir du début.

Salutations et sans rancune !

Langage rapide (et langue qui fourche)

Les phrases suivantes sont à faire répéter très vite. La personne qui le fera prononcera rapidement a deuxième phrase en lieu et place de la première.

Deux draps en toile écru.
=> Deux doigts entre le cul. On est arrivé à pied par la Chine.
=> On est arrivé à chier par la pine.

La flotte de la reine est prête.
=> La plotte de la reine est frette.

Prenez les choses en riant.
=> Prenez les roses en chiant.

Monsieur le curé est devenu fou entre deux messes.
=> Monsieur le curé est devenu mou entre deux fesses.

La dame a une puce dans le cou.
=> La dame a un pouce dans le cul.

Le jus de canne est sucré.
=> Le cul de Jeanne est sucré.

On a mis un écu dans le tronc de Saint-Joseph.
=> On a mis un étron dans le cul de Saint-Joseph.

Le monsieur a la pine dorsale perforée.
=> Le monsieur a la pine trop sale pour fourrer.

Les enfants s’encrassent et se brossent.
=> Les enfants s’embrassent et se crossent.

Il avait la mine piteuse.
=> Il avait la pine miteuse.

L’ingénieur brasse le béton à la tonne.
=> L’ingénieur brasse les tétons de la bonne.

Elle s’amusait sur la berge du ravin.
=> Elle s’amusait sur la verge du rabin.

Le sang circule.
=> La cire s’encule.

Le garçon empilait le vieux fer dans la rue du quai.
=> Le garçon enculait le vieux père dans la raie du cul.

Le père a une belle-mère.
=> La mère a une belle paire.

La Chine, toute entière, se leva à la vue des Nippons.
=> La pine, toute entière, se leva à la vue des nichons.

Il faut jouer au tennis en pension.
=> Il faut jouer au pénis en tension.

Le pape a pu déceler une faille au concile.
=> Le pape a pu dépuceler une fille au concile.

Une nichée de pinsons.
=> Une pincée de nichons.

Les roches plates.
=> L’arrache plotte.

La jeune soeur est folle des messes.
=> La jeune soeur est molle des fesses.

Prendre une escaloppe avec une salade.
=> Prendre une escalade avec une salope.

Blague (méchante) à faire à un ami :

Demandez-lui de prendre une feuille de papier et un crayon. Faites lui écrire sur une feuille :
« C’est combien une place de cinéma ? » et pour finir faite lui lire la phrase SANS PRONONCER LES « C ».

Quand avec bien du mal il a dit : « est ombien une pla de inéma ? »
vous lui dites : « Pour les golios c’est demi tarif »

Ça marche à tous les coups.