Parodie de justice

Les perles : la justice

Pour dénoncer sa mise en examen dans une affaire de double assassinat sur fond de « guerre des cliniques », un chef d’entreprise monte une pièce de théâtre intitulée Justice privée. Le rôle des juges d’instruction y est tourné en dérision. La pièce, très décapante, est jouée à Paris et Marseille. Les avocats qui l’ont vue ont apprécié. Les juges moins. Normal…

Tel chien tel maître, non mais !

Dans une pièce de théâtre policière, il fallait qu’un chien découvrit l’assassin en suivant ses traces. Aux répétitions tout alla bien. La bête intelligente avait toujours compris qu’elle devait traverser la scène en flairant les traces imaginaires de l’assassin et disparaître dans la coulisse en face. Mais à la première représentation, le chien se préparait à traverser la scène, quand soudain, il remarqua un objet insolite, qu’il n’avait jamais vu pendant les répétitions : la boîte du souffleur. Il s’approcha de la boite, jeta un regard à l’intérieur, puis leva la patte et arrosa soigneusement le pauvre homme.

L’échange de pièces

« Auteur dramatique échangerait pièce en quatre actes contre trois pièces et une cuisine. »

Pierre Dac

La course de Racine

Les perles : le Baccalauréat 2017

« C’est comme les pièces de Racing qui sont encore à la mode. »