Les dangers de l’éternuement

La science-délire : les éternuements

Si vous éternuez trop fort, vous pourriez vous casser une côte.

Si vous tentez de retenir un éternuement, vous pourriez causer la rupture d’une veine dans votre cerveau ou dans votre nuque et mourir.

Si, de force, vous gardez vos yeux ouverts lorsque vous éternuez, ils pourraient sortir des orbites.

Les définitions scientifiques du baiser

La définition du baiser selon les matières :

Économie :
Le baiser est cette chose pour laquelle la demande est toujours supérieure à l’offre.

Comptabilité :
Le baiser est un crédit parce qu’il est toujours profitable en retour.

Algèbre :
Le baiser est l’infini parce qu’il est deux divisé par rien.

Géométrie :
Le baiser est la distance la plus courte entre deux lèvres.

Physique :
Le baiser est la contraction de bouche en raison de l’expansion du cœur.

Chimie :
Le baiser est la réaction de l’interaction entre deux hormones

Zoologie :
Le baiser est l’échange de bactéries salivaires.

Physiologie :
Le baiser est la juxtaposition de deux des muscles orbiculaires dans l’état de contraction.

Dentisterie :
Le baiser est à la fois infectieux et antiseptique.

Philosophie :
Le baiser est la persécution pour l’enfant, l’extase pour le jeune homme et l’hommage pour l’homme ou la femme mûr(e).

Français :
Le baiser est un nom qui est employé comme une conjonction, il plus commun que propre, on le parle au pluriel et il s’applique à tous.

Architecture :
Le baiser est un processus qui construit un lien solide entre deux objets dynamiques.

Informatique :
Qu’est-ce qu’un baiser ? Cela semble bien être une variable non définie.