Le métier de papa

C’est le premier jour de la rentrée des classes. La maîtresse s’adresse aux élèves :
– Vous allez me donner votre prénom, et me dire ce que votre papa fait comme métier. A toi.
– Je m’appelle Solange, et mon papa est cuisinier.
– Moi, c’est Yann, et mon papa est facteur.
– Moi c’est Sylvain, et mon papa, il est strip-teaseur dans une boîte de pédés…

Stupeur dans la classe ! Mais, la maîtresse passe rapidement à un autre sujet.

Évidemment, à la récréation, Sylvain n’arrête pas de se faire chambrer, et un de ses copains lui demande :
– C’est vraiment la vérité vraie ?
– Ton papa se fout à poil devant les pédés ?
– Non, il bosse chez Microsoft, mais j’avais trop honte de le dire…

Le temps des pères

Un homme arrive chez lui un soir fatigué après une dure journée de travail, pour trouver son petit garçon de 5 ans assis sur les marches du perron.
– Papa, est-ce que je peux te poser une question ?
– Bien sûr !
– Combien gagnes-tu de l’heure ?
– Mais, ça ne te regarde pas fiston !
– Je veux juste savoir. Je t’en prie, dis-le moi !
– Bon, si tu veux absolument savoir : 35 euros de l’heure.

Le petit garçon s’en retourne dans la maison avec un air triste. Quelques minutes plus tard, il revient vers son père et lui demande :
– Papa, pourrais-tu me prêter 10 euros ?
– Bon, c’est pour ça que tu voulais savoir. Pour m’emprunter de l’argent !!! Va dans ta chambre et couche-toi. J’ai eu une journée éprouvante, je suis fatigué et je n’ai vraiment pas la tête à supporter de pareilles bêtises !

Une heure plus tard, le père, qui avait eu le temps de décompresser un peu, se demande s’il n’avait pas réagi trop fort à la demande de son fils. Peut-être voulait-il s’acheter quelque chose d’important. Il décide donc d’aller dans la chambre du petit :
– Tu dors ?
– Non, papa…
– Ecoute, j’ai réfléchi et voici le 10 euros que tu m’as demandés.
– Oh ! Merci papa !

Le gamin farfouille sous son oreiller et en sort 25 euros. Le père en voyant l’argent écarquille les yeux et se mets en colère :
– Mais pourquoi tu voulais 10 euros ? Tu en as déjà 25 ! Qu’est-ce que tu veux faire avec cet argent ?
– C’est que… Il m’en manquait. Mais maintenant j’en ai juste assez. Papa, est-ce que je pourrais t’acheter une heure de ton temps ? Demain-soir, arrive à la maison plus tôt. J’aimerais pouvoir enfin souper avec toi !