Le Père Noël Belge

Depuis que les Belges ont découvert que le Père Noël était un mythe, ils accrochent des boules de naphtaline au sapin !

Le Père Noël de Paris Hilton

Les perles : les célébrités

« J’ai cru au Père Noël jusqu’à l’âge de 17 ans, lorsqu’une personne méchante m’a dit qu’il n’existait pas. »

(Paris Hilton)

L’impatience de Noël

Les perles : les enfants

Au mois de janvier, apercevant la neige tomber :
« Oh ! Le Père Noël va repasser ! »

(Loane, 4 ans)

Le petit ange du sapin

Le Père Noël était dans un état second ! On était déjà le 24 décembre et rien ne tournait rond pour la grande fête qui se préparait. Les lutins, aides de camp dévoués du père Noël, faisaient grève et manifestaient pour l’amélioration de leur condition salariale. Les rennes chargées de tirer le traîneau étaient ivres morts après une soirée trop arrosée et pire, ils avaient raté un virage et complètement détruit le seul moyen de locomotion du patron.

Le boss était vraiment furieux :
– J’arrive pas à le croire. Des lutins en colère, des rennes saouls comme des cochons et l’ange que j’ai envoyé me chercher un arbre de Noël dans la forêt qui ne revient pas !

À ce moment précis, un petit ange entra dans la demeure du Père Noël et s’adressa au colérique personnage :
– Hé Papa Noël, où tu veux que je le mette le sapin au juste ?

Furibond, le Père Noël se retourna et hurla :
– Tu sais où tu peux te le mettre le sapin ?

Et de cette journée fort mauvaise naquit la joyeuse tradition du petit ange perché au sommet du sapin de Noël.

Les pères Père Noël

Un enfant écrit sa commande au Père Noël de sa plus belle écriture. Mais arrivé au bout de sa lettre, il se ravise et ajoute un P.S. : « Petit papa Noël, sois gentil de m’apporter tous les jouets en double, que je puisse quand même jouer quand papa est là ! »