L’argent des pauvres

« Il faut prendre l’argent là où il se trouve, c’est-à-dire chez les pauvres. Bon d’accord, ils n’ont pas beaucoup d’argent, mais il y a beaucoup de pauvres. »

Alphonse Allais

15 mars 2018 – La fortune indécente de Bernard Arnault

dessin humoristique de retraités parlant de la fortune de Bernard Arnault
15 mars 2018 – La fortune indécente de Bernard Arnault

Retraité : « La fortune de Bernard Arnault représente l’équivalent de 2,6 millions d’années de SMIC. »
Retraitée : « Ça fait combien en années de retraite ? »
(caricature de retraités)

Bernard Arnault, 4ème fortune mondiale selon le magazine Forbes, gagne en une heure ce que la majorité d’entre nous ne gagnera jamais en toute une vie…

D’après le dernier classement Forbes, sa fortune est passée en un an, de 41,5 milliards de dollars à 72,2 milliards de dollars. Pour vous faire une idée, cela équivaut à gagner quelques 3,5 millions de dollars par heure, soit pas loin de 800 euros à la seconde ! Indécent !

Et pendant ce temps, le gouvernement dicte sa loi et montre du doigt les Ehpad et les retraités à qui il demande de faire un effort supplémentaire pour la France. C’est vrai que d’après notre bon président des riches, une retraite de 1200 euros est largement suffisante pour vivre de façon aisée.

Mais alors, je vous le demande, si on peut vivre aisément avec 1200 euros par mois, comment qualifier les plus riches nantis de France dont le rythme de vie frôle l’inconvenance ?
1 – De profiteurs ?
2 – De fraudeurs ?
3 – D’exilés fiscaux ?
4 – De connards de riches ?

La technique de ce gouvernement sans scrupules est perfide mais semble fonctionner : il stigmatise les retraités, les cheminots, les « privilégiés »… puis la colère monte, les « moutons » Français se montent contre les autres et font le jeu du gouvernement, pendant que les grandes fortunes continuent à faire de l’argent sur le dos des travailleurs tout en se foutant ouvertement de leur gueule d’une façon monumentale.

Qu’ils se rassurent, les véritables « privilégiés » de ce gouvernement de riches pour les riches sont à l’abris… pour l’instant.

Duf

La mondialisation

Marre de cette mondialisation
Qui écrase les populations
La mondialisation heureuse
Est une supercherie affreuse
La société des monopoles
Est du peuple la nécropole
L’esclavagisme réinventé
Au profit d’une minorité

Lazzi

copie d'écran d'actualité présentant le livre de l'économiste Sylvie Matelly sur l'argent sale de la mondialisation
La mondialisation

« « La mondialisation c’est toujours plus d’argent, donc toujours plus d’argent sale ! » selon l’économiste Sylvie Matelly. Sylvie Matelly, économiste et directrice adjointe de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques, présente son livre « Argent sale : A qui profite le crime ? « , co-écrit avec Carole Gomez. Ecorama du 20 février présenté par Jérôme Libeskind sur boursorama.com. » (source : Boursorama)

Pauvre monde informatique

C’est un gars qui se balade dans la rue et qui se fait braquer par un voleur cagoulé et armé.
– Hé, toi, file-moi ta montre.

Le gars lui donne sa montre, une grossière imitation de Rolex. Le racketteur se plaint :
– C’est quoi ça ? Une Kelton ? Quelle merde. File-moi ton portefeuille !

Le gars lui donne son portefeuille en skaï qui contient en tout et pour tout trois tickets de métro, une photo d’identité, un ticket restaurant et 20 centimes d’euro.

Le voleur s’énerve :
– File moi les clés de ta caisse !

Le gars lui tend alors les clés d’une vieille BX toute pourrie.
– Qu’est que c’est toute cette merde ?! Ta veste de costard est usée à mort, ton téléphone portable est date de l’Ère Jurassique… T’es encore plus mal loti que moi. C’est quoi ton job ?

Le mec répond :
– Je suis ingénieur informaticien.

Le voleur, en enlevant sa cagoule demande :
– Ah bon ! Et t’as fait quelle école toi ?