12 février 2018 – La galère des Parisiens

Les parisiens en galère dans la neige.

dessin humoristique de Parisiens sous la neige bloqués dans leurs véhicules
12 février 2018 – La galère des Parisiens

Parisiens :
« – C’est une honte…
– On ne nous a même pas donné l’avis de Manuel Valls. »
(caricature de Parisiens sous la neige)

Rate this post

Les lettres parisiennes du Marseillais

C’est un parisien, monsieur P., et un marseillais, monsieur M. qui sont les deux candidats de l’émission « Des chiffres et des lettres ».

Le présentateur : « Monsieur M, c’est à vous, choisissez une lettre ».
– M : « consonne ». (vous l’avez compris, le “o” de consonne insiste sur le léger accent marseillais de monsieur M.)
– P : « consonne ». (le “o” typique de l’accent parisien.)
– M, un peu énervé par l’accent pointu parisien : « consonne ».
– P : « consonne ».

Le présentateur se permet d’intervenir : « messieurs, je vous rappelle que vous devez choisir 7 lettres, et que vous disposez également de voyelles… ».
– M : « consonne ».
– P : « consonne ».

Le présentateur un peu stupéfait :
« Dernière lettre. A vous monsieur M. Apres 6 consonnes, peut-être serait-il judicieux de changer ? »

Monsieur M réfléchit : « ………consonne ! »

Le présentateur totalement désabusé : « monsieur P, avez vous un mot avec 7 consonnes ?????? »
– P : « non, j’ai rien… »

Le présentateur : « On pouvait s’y attendre. Et vous, monsieur M ? »
– M : « 7 lettres »

Le présentateur : « vous êtes sur ? »
– M : « oui, oui : P – S – G – C – D – P – D »

5 (100%) 1 vote

La modernité de la campagne

Un petit Parisien va voir une très vieille dame qui habite une fermette, dans le petit village où les parents de l’enfant ont acheté une résidence secondaire. Il s’extasie, en voyant qu’elle s’éclaire avec une lampe à pétrole : – C’est drôlement moderne, chez vous. Chez nous, à Paris, on en est encore aux tubes de néon.

Rate this post

La traite des vaches parisienne

C’est une famille de parisiens en vacances vertes à la ferme. Le fermier, devant leur bonne volonté du premier jour, leur dit :
– Si vous voulez vous rendre utiles, prenez le seau et le tabouret et allez traire la Noiraude. Trois heures plus tard, ne les voyant pas revenir, il décide d’aller à leur rencontre.
– Ah, vous voilà ! Je commençais à me demander… Tout s’est bien passé ?

Et les citadins :
– Oui, mais qu’est-ce que ça a été de la faire asseoir sur le tabouret !

Rate this post