Le train du savoyard

C’est un garçon, un bon savoyard qui monte dans un train. Dans le compartiment se trouvent deux hommes cravatés tapant sur leur ordinateur.

Le garçon s’installe près de ces deux hommes et commence à manger un sandwich.

Au bout de quelques dizaines de minutes, le jeune homme d’Annecy demande à l’un des deux :
– Puis-je savoir où vous allez ?
– Et bien moi, je vais à PARISS, répond d’un air moqueur l’homme cravaté.

Le jeune savoyard croit avoir mal compris et répète « PARISSSS » ?

Et le cravaté rétorque : « OUI, PARISS avec deux S ! »

Le jeune homme se demande pourquoi Paris avec deux « S » mais n’en rajoute pas et continue à déguster son sandwich.

Plus tard, il s’adresse à l’autre homme cravaté et lui demande :
– Et vous, où allez-vous ?
– Et bien moi, répond le deuxième homme cravaté, également d’un air moqueur, je vais à Bordeauxx avec deux « X » !

Le Savoyard ne répond pas et s’interroge sur ces deux hommes.

Tout à coup l’un des deux hommes cravatés se tourne vers notre savoyard et lui demande :
– Et toi, où vas-tu ?
– Eh bien moi, je vais à Mâcon avec deux CONS.

Rate this post

Zaïtchick – Gare Saint-Lazare

croquis de la Gare Saint-Lazare
Zaïtchick – Gare Saint-Lazare

(14 avril 2018)

Rate this post

La vitesse du TGV

Une blonde de passage à Paris téléphone aux renseignements de la SNCF :
– Je voudrais savoir combien de temps met le TGV pour aller à Marseille ?
– Une petite minute, Madame !
– Merci ! Et elle raccroche.

Rate this post

Les paris de Toto

Toto a un gros problème. Il a le démon du jeu et parie sur tout, tout, tout ! Un jour, le père de Toto vient voir son institutrice pour évoquer le cas de son fils.

L’enseignante lui dit :
« Monsieur, je pense que je sais comment donner une bonne leçon à Toto. Nous allons lui tendre un piège en lui faisant prendre un pari qu’il perdra ! »

Le père de Toto est d’accord pour tenter le coup. Le jour suivant à l’école, l’institutrice constate que Toto fait des paris avec les autres enfants, comme d’habitude, et elle lui dit :
« Toto, tu viendras me voir après la classe. »

Quand tous les autres enfants quittent la salle de classe, Toto s’approche de l’enseignante et, avant qu’elle ne puisse parler, il lui dit :
– Ne dites rien ! Je sais ce que vous voulez me dire, mais vous êtes une menteuse !
– Toto ! sursaute l’institutrice complètement estomaquée, de quoi est-ce que tu parles ?
– On ne peut pas vous faire confiance, vous êtes un faux-jeton ! continue Toto, comment est-ce que je pourrai croire ce que vous dites ? Vous avez des cheveux blonds sur la tête, mais j’ai vu sous votre jupe et c’est noir comme du charbon !

Essayant de garder son calme, la maîtresse lui répond :
– Toto, ce n’est pas vrai !
– Je parie 1 euro que vos poils là dessous sont complètement noirs ! la défie Toto.

L’enseignante voit alors sa chance de donner une bonne leçon à Toto.
– Eh bien d’accord Toto, je tiens le pari, mais pour 20 euros, pas moins ! lui répond-t-elle.
– Tenu ! répond Toto en sortant aussitôt un billet de 20 euros.

Et rapidement, en vérifiant que personne ne pourrait entrer dans la pièce, l’enseignante relève sa jupe et baisse sa culotte, laissant voir à Toto que ses poils pubiens sont aussi blonds que ses cheveux.

Toto baisse la tête en signe de défaite.
– Vous avez gagné, lui dit-il, et il lui remet son billet de vingt euros.

Le soir même, l’enseignante appelle le papa de Toto pour lui annoncer ce qui est arrivé :
– Monsieur, je pense que nous lui avons finalement donné une bonne leçon !
– « Une bonne leçon ? » Tu parles ! s’écrie le père. Ce matin, Toto avait parié 50 euros avec moi qu’il parviendrait à voir votre «minou» avant la fin de la journée…

Rate this post