La grisaille des avocats

Les perles : la justice

Pour égayer la grisaille du quotidien, une charmante avocate a trouvé une solution. Elle a sommé ses confrères de « caser » dans leurs plaidoiries le mot « Nutella », le mot « sycophantes », pas facile à placer, puisqu’il désignait les délateurs de voleurs de figues dans la Grèce antique, et l’expression non moins singulière : « Mort aux vaches ! » Mais les avocats sont des jongleurs de mots, des trapézistes du verbe. Et les candidats à ce jeu d’un genre nouveau ont relevé le défi. Le tribunal n’y a d’ailleurs vu que du feu. Reste à savoir ce que les avocats méritants ont bien pu gagner.

Le baiser de l’inconnu

Un jeune homme s’approche d’une charmante jeune fille et lui applique les mains sur les yeux en déclarant :
– Si vous ne pouvez deviner en trois fois qui je suis, j’aurais le droit de vous embrasser.

Alors elle, vivement :
– Dagobert, Napoléon, Churchill…

La femme du joueur de poker

À l’issue d’une partie de poker acharnée, un homme monte se coucher et dit à sa femme :
– J’ai deux nouvelles pour toi : une bonne et une mauvaise.
– Dis-moi la bonne, d’abord.
– Au milieu de la partie, à court d’argent, je t’ai utilisée comme enjeu et je t’ai perdue au bénéfice de mon ami Georges.
– Comment l’autre nouvelle pourrait-elle être pire ?
– À la fin de la partie, je t’ai regagnée.

Les courses du plombier

Quel est le comble de l’optimisme pour un plombier ?

Jouer aux courses sous prétexte d’avoir de bons tuyaux.

Le record de Guinness

Un Texan entre dans un pub en Irlande il éclaircit sa voix et s’adresse aux buveurs :
– J’ai entendu dire que vous, les Irlandais, vous étiez de sacrés buveurs de bière. J’offre 500 dollars américains à quiconque qui peut boire 10 pintes de Guinness à la file.

Le bar reste silencieux et personne ne relève le défi du Texan. Il y a même un homme qui se lève qui s’en va, une demi heure plus tard ce même gentleman revient et tape sur l’épaule du Texan.
– Est ce que votre pari tient toujours ? demande l’Irlandais.

Le Texan dit oui et demande au barman d’aligner 10 pintes de Guinness. Immédiatement l’Irlandais siffle les 10 pintes de bière à la file.

Le Texan reste assis d’étonnement devant la rapidité et donne les 500 dollars à l’Irlandais, il lui demande :-
Si cela ne vous dérange pas, pourriez vous me dire où vous êtes allé pendant votre absence du bar ? »

L’Irlandais lui répond :
– Oh… J’ai dû d’abord aller dans le pub au bas de la rue pour vérifier que j’étais capable de le faire.