Super triste

Un mec, une nana :
– Je te mets au défi de me raconter un truc triste et super à la fois.
– Quand tu veux !
– Je t’offre un restaurant si tu y arrives…
– De tout tes amis, tu es celui qui baise le mieux.

Les douze travaux de Maurice

Deux agriculteurs rivalisent pour savoir lequel accomplira le plus bel exploit. N’ayant pu se départager, au cours d’une douzaine d’épreuves très variées, l’un d’eux a une idée. Il va chercher sa brouette et dit à son rival :
– Je parie que tu es incapable de transporter dans cette brouette ce que, moi, je vais transporter.
– Pari tenu !
– Parfait ! Monte dans la brouette.

Je me suis fait avoir

Un type entre dans un bar et s’installe au comptoir à côté d’un copain :
– Je te parie 50 € que tu ne devines pas pourquoi je viens te voir !
– Si, tu es venu pour que je te prête de l’argent !
– Perdu ! Donne-moi 50 €.

Le pari de la justice

Les perles : la justice

Une autre histoire de hold-up. Deux compères braqueurs, unis comme les doigts de la main, riaient, plaisantaient, ironisaient sous les yeux ahuris des policiers chargés de les surveiller étroitement, quand l’un d’eux eut l’irrévérence de se livrer avec son alter ego à des paris sur les peines que s’apprêtait à réclamer son accusateur. Il est vrai que l’un et l’autre n’avaient guère de soucis à se faire. Ils avaient près de cinquante années de prison au compteur judiciaire. Et savaient que la liberté ne serait pas pour demain.

Le hoquet nucléaire

Dans l’abri où se tient l’état-major de la force de frappe nucléaire, le président de la République met la main sur le bouton rouge qui se trouve au centre du pupitre de contrôle et dit à l’éminent militaire posté à côté de lui :
– Qu’est-ce que vous pariez, Général, que je vous fais passer votre hoquet ?