Qu’il est doux de ne rien faire…

Un Parisien, en vacances en Corse, se promène et voit un paysan dans sa ferme où il y a de beaux noyers. Le touriste lui demande comment il procède à la récolte des noix :
– C’est simple, nous étendons des grands draps sous les arbres et, quand il y a du vent, ou mieux une tempête, toutes les noix tombent dessus !
– Ah ! Et quand il n’y a pas de vent ?
– Alors, là, c’est une très mauvaise année !

La revanche du mari à plumes

En visite chez une amie, une dame s’étonne :
– Mais que fait votre mari, la tête couverte de plumes, à chanter en tournant en rond dans le jardin ?
– Oh ! C’est un vieux truc qu’il a rapporté d’Amérique où nous avions visite une réserve d’Indiens. Car il est tellement paresseux qu’il préfère faire la danse de la pluie pendant une heure que de transporter les arrosoirs au fond du jardin.

Le travail du paresseux

« Un paresseux est un homme qui ne fait pas semblant de travailler. »

Alphonse Allais

Les cigarettes corses

En Corse, Paul et Jean, devant un pastis, discutent de la pluie et du beau temps. Paul roule une cigarette :
– Tu es fauché ? demande Jean.
– Non, c’est mon médecin qui m’a ordonné de faire de l’exercice !