Le mauvais temps

dessin de Cops sur le mauvais temps sur le mauve étang
Le mauvais temps

Promeneur : « Quel mauve étang !! »

C’est à qui le parapluie ?

Un homme s’aperçoit qu’il a oublié quelque chose à l’hôtel où il a passé la nuit. Il fait demi-tour et demande à l’hôtelier l’autorisation de retourner dans la chambre :
– C’est malheureusement impossible, elle vient d’être louée à un couple en voyage de noces.
– Ce n’est pas grave, j’attendrai dans le couloir le moment opportun !

Le type monte à l’étage et se tient près de la porte. Il entend une voix qui dit :
– À qui c’est ces petits yeux- là ?
– C’est à moi !
– À qui c’est cette petite bouche-là ?
– C’est à moi !

N’y tenant plus, le bonhomme ouvre la porte :
– Quand vous en serez au parapluie, c’est à moi !

La danse du parapluie

Dans une réserve d’indiens, un visiteur demande :
– Grand chef Bison sauvage, où est ton fils aîné ?
– Il est en train de danser pour implorer nos dieux qu’ils fassent tomber la pluie.
– Et ton fils cadet ?
– Il vient d’ouvrir une boutique de parapluies et d’imperméables.

La reconnaissance du parapluie

Dans un bar, un client dit à un autre :
– Je crois que nous nous sommes rencontrés ici-même l’an dernier.
– C’est possible… Vous me reconnaissez ?
– Vous non, mais votre parapluie oui !
– Ah ? Je ne l’avais pas l’an dernier !
– Je sais… Mais moi, je l’avais !

Le sermon efficace

Le prêtre fait son sermon et parle des dix commandements.

Quand il dit : « Le bien d’autrui, tu ne prendras… », il remarque un paroissien qui devient tout nerveux.

Lorsqu’il dit plus tard : « L’œuvre de chair ne désireras qu’en mariage… », il constate que l’homme se met à sourire.

À la fin de la messe, le curé aborde le paroissien et lui demande la raison de son étrange conduite. L’homme répond :
« Quand vous avez parlé de vol, je me suis aperçu que mon parapluie avait disparu. Et quand vous avez parlé d’adultère, je me suis rappelé l’avoir laissé chez mon ami Max. »