paradis

Bonjour les dégâts

À l’entrée du purgatoire, Saint Pierre questionne un nouveau venu :
– Cause de la mort ?
– Chute.
– Chute de vélo, chute de cheval ?
– Non, chute inexpliquée.
– Inexpliquée ? Soufflez voir dans l’éthylomètre là-bas.

C’est la fête au Paradis

Pour fêter la nouvelle année, au Paradis, on a débouché le champagne.
Saint Pierre s’approche du Seigneur et lui demande :
– Qui est-ce, celui qui se déplace en zigzag ?
– Oh ça, répond Dieu, ce n’est rien, c’est un ange qui a un petit coup dans l’aile !

On ne joue pas dans la même cour…

Un Américain arrive au Paradis et y rencontre un vieillard avec une longue barbe blanche. Il se présente et précise :
– Je viens des chutes du Niagara. Vous connaissez ?
– Non, fait le vieillard.
– C’est un truc sensas, mon vieux. Une cascade dont le débit est de trois milliards de mètres cube par seconde.
– Peuh ! fait le vieillard dédaigneux en s’éloignant.

Vexé, l’Américain demande à un ange qui passe :
– Qui c’est, ce crâneur qui prend les chutes du Niagara pour un ruisseau ?
– C’est Noé.

La fidélité c’est très surfait

Hervé, Jacques et Jules arrivent aux portes du Paradis. Saint-Pierre les accueille avec ces mots :
– Je vais vous accorder un moyen de transport pour l’éternité, pour cela, je vais vous juger sur vos péchés.
– Toi Hervé, tu as été mauvais : tu as trompé ta femme plusieurs fois, tu te déplaceras sur un vélo.
– Jacques, tu as trompé ta femme une fois, tu auras une 2CV.
– Quant à toi Jules, tu n’as jamais trompé ta femme, tu auras donc une Ferrari.

Plus tard, Hervé et Jacques retrouvent Jules en train de pleurer sur le capot de sa voiture.
– Qu’est-ce qui se passe, tu as eu la Ferrari, alors pourquoi tu pleures ?

Jules relève la tête et dit :
– Je viens de voir ma femme passer sur un skateboard !