La visite médicale

« On ne rend pas visite à son médecin : on la lui paie. »

Yvan Audouard

Le repas politiquement correct

Dans un restaurant très chic, un groupe d’hommes commence à parler politique. Voyant le ton monter, le patron du restaurant va trouver les convives et leur dit gentiment :
– Ici, on mange et on évite de parler politique. C’est mauvais pour la santé.

Mais le conseil ne plaît pas à tout le monde et l’un des clients rétorque :
– Pardon, monsieur ! Si un homme doit se contenter de manger et de boire, qu’est-ce qui le différenciera d’un animal ?
– Mais une chose essentielle, cher monsieur, reprend le patron. Lui, il paye !

La panne de facture d’électricité

Les perles : la police

M. X. s’inquiète de ne plus avoir d’électricité et demande si la panne risque de durer longtemps. Au cours de l’entretien, le gendarme de permanence apprend que l’intéressé ne s’est pas acquitté de sa facture malgré un rappel et qu’EDF a coupé le courant.

La fin du bar pour demain

Deux piliers de bar discutent :
– Si on t’annonçait la fin du monde pour demain, que ferais-tu ?
– Je demanderais un autre pastis au patron et je lui dirais : « Je paierai demain ! »

Deux mois de retard…

Dans un endroit reculé, à la campagne, un couple vit péniblement avec ses huit enfants. Un jour, la femme dit à son mari :
– Albert, dis-moi, j’ai deux mois de retard.
– Deux mois d’retard ! T’en es bien sûre ?
– Oui, j’en suis sûre !
– Faut pas qu’on en parle, faut pas qu’on en parle, OK ?
– Pas d’problème, j’en parle à personne, je t’y promet.

Puis l’homme part travailler aux champs. Un peu plus tard, dans la matinée, un employé du gaz et de l’électricité sonne à la porte. La femme lui ouvre.
– Bonjour madame, c’est l’employé du gaz et de l’électricité,
– Bonjour monsieur,
– Je viens pour relever les compteurs.
– C’est par ici

Après avoir regardé ses papiers, l’homme déclare :
– Mais dites-moi, vous avez 2 mois de retard !

La femme très troublée lui répond :
– Mais comment qu’vous le savez ? C’est mon mari qui vous en a parlé ?
– C’est inscrit sur mon papier, faudra dire à votre mari qu’il passe nous voir au bureau à la ville le plus tôt possible.
– Ok, j’lui dirai, répond-elle très inquiète.

Le soir, quand le mari rentre, la femme lui raconte la visite de l’employé du gaz et son mari lui assure qu’il n’en a parlé à personne.

Le lendemain matin, il prend la route de la ville et se rend au bureau du gaz et de l’électricité.
– Bonjour madame.
– Bonjour monsieur, lui répond une jeune femme derrière un bureau.
– J’viens ici car y parait que j’ai deux mois de retard !
– Quel est votre nom ?

L’homme donne son nom. La jeune femme lui répond :
– Ah oui, effectivement, vous avez deux mois de retard.
– Mais comment qu’vous le savez ?
– C’est l’ordinateur qui me le confirme !
– Mais qu’est-ce que je dois faire ?
– Il faut l’acquitter répond la jeune femme impassible.
– Mais j’peux pas la quitter, c’est impossible.
– Si vous ne l’acquittez pas, on vous la coupe !
– Mais c’est impossible, répond l’homme de plus en plus inquiet, vous pouvez pas m’la couper !
– Si, si, répond la jeune femme, ça arrive souvent vous savez !
– Mais si vous m’la coupez, comment que j’vais faire ?
– Avec une bougie, comme tout le monde !