L’opéra muet

– Mon mari, explique une femme à un psychiatre, est persuadé d’être une idole du passé. Il m’abrutit littéralement en braillant, à longueur de journée, des airs d’opéra, sous prétexte qu’il est une réincarnation du ténor Enrico Caruso.
– Envoyez-le moi, que je voie comment je pourrais le traiter.

Le soi-disant Caruso se rend au cabinet du médecin et, une demi-heure durant, il le régale des plus grands airs : Rigoletto, La Traviata, Carmen… Le lendemain, sa femme appelle le psychiatre :
– Je ne sais pas comment vous vous y êtes pris mais le résultat dépasse toutes mes espérances. Depuis ce matin, il se contente d’ouvrir et de fermer la bouche sans qu’il en sorte le moindre son.
– Bien sûr ! J’ai réussi à le convaincre que Caruso n’était rien à côté de Rudolph Valentino, la plus grande vedette du cinéma muet.

Petits rats de l’Opéra

dessin de Yelch sur les petits rats de l’Opéra
Petits rats de l’Opéra

(caricature de petits rats de l’Opéra)

Do, ré, mi, fa, sol, là

Après un dîner, une dame qui se pique de chanter le Bel Canto veut faire une démonstration de son talent et se met à chanter un air d’opéra. Le résultat est plutôt mauvais. Alors, elle s’interrompt et dit :
– J’ai pris trop haut, je vais reprendre en do.

Alors, le maître de maison lui dit :
– Non, restez-en… là.

Miss cocker…

Un dresseur d’animaux montrait les talents de son cocker savant à un directeur de music-hall incroyablement myope. Le chien récita fort joliment quelques petits poèmes et finit l’audition par un pot-pourri d’airs d’opéra. Le directeur se pencha par-dessus son bureau :
– Pas mal, dit-il. Et maintenant, qu’elle fasse voir ses jambes.

Les chats de l’Opéra

Pourquoi y a-t-il de nombreux chats à l’Opéra de Paris ?

Parce qu’il y a beaucoup de petits rats…