Les viols de l’octogénaire

C’est un vieux monsieur de 85 ans qui vient d’être arrêté après avoir commit une série de viols. Il est passé aux aveux pendant sa garde à vue.

Après qu’il a signé sa déposition, le commissaire lui pose une dernière question :
« Dites-moi, j’aimerai quand même que vous m’expliquiez… Vous avez reconnu avoir violé une jeune femme près de la Porte d’Auteuil à 15 heures, ensuite vous avez violé une mère de famille à République à 16 heures, et enfin, vous avez violé une étudiante vétérinaire à Maisons-Alfort à 17 heures… C’est carrément incroyable ; Comment avez-vous fait ? »

Alors le vieux monsieur répond :
« Oh ben, j’ai un scooter ! »

Le viagra pour les vieux

Un petit vieux se présente à la pharmacie :
– Bonjour madame, je voudrais du Viagra…
– Oui monsieur, combien en voulez-vous ?
– Oh, très peu, 5 ou 6 comprimés suffiront parce que je vais les couper en 4.
– Heu… Si je peux me permettre monsieur, j’ai bien peur qu’une si petite dose soit insuffisante pour maintenir une raideur acceptable durant assez longtemps…
– Oh là, je vous arrête ! Ça n’a rien à voir avec le sexe ! Moi, j’ai plus de 80 ans et tout ce que je veux, c’est arriver à pisser suffisamment loin pour ne pas mouiller mes pantoufles !

Le remariage de l’octogénaire

Un octogénaire vient de se remarier avec sa toute jeune secrétaire. Le lendemain de la fête, son vieil ami l’appelle :
– Alors… Cette nuit de noces, comment t’en es-tu sorti ?
– Tu sais, mon vieux, mon problème, ça n’a pas été de m’en sortir.

Cinquante ans de contrariété

La police interroge une femme de 80 ans qui a tiré à coups de revolver sur son mari.
– Pourquoi avez-vous fait ça ?
– Je n’en pouvais plus, depuis cinquante ans que nous sommes mariés, de l’entendre me contredire à tout propos.

A ce moment, le mari, gisant à terre dans une mare de sang, ouvre faiblement un œil et proteste, dans un dernier souffle :
– Ce n’est pas vrai…