Quelle truffe !

Après des années d’enfermement, un malade, qui se prenait pour un chien est convoqué par le patron du service :
– Mon ami, j’ai une bonne nouvelle pour vous : vous allez pouvoir sortir. Votre dernier test est formel, vous êtes guéri !
– Je le savais, docteur, touchez mon nez, il est tout froid.

Avant je jouais avec un poupon…

Un petit garçon interroge sa maman :
– Maman, dis-moi ! Ça te fait plaisir chaque jour de me donner deux bains, de me laver les oreilles, le nez, de me couper les ongles ou les cheveux, de m’habiller avec de beaux vêtements ou de beaux pyjamas ?
– Bien sûr ! répond la mère en souriant.
– Et qu’est-ce que tu faisais quand je n’étais pas né, pour t’amuser ?

C’est mon fils…

– Habituellement, dans les autobus, il est interdit de parler au chauffeur. Cette femme devrait le savoir…
– Oui, mais le conducteur est son fils, et d’ailleurs elle ne lui parle pas.
– Pourtant, elle le distrait, car il n’a pas vu le feu rouge !
– Normal, elle lui met des gouttes dans le nez.

Le sévère du nez

– Je ne comprends pas les grandes personnes, elles ne savent pas ce qu’elles veulent ! dit Juliette à sa copine de classe. Hier matin, papa partait pour un rendez-vous important et maman a insisté : « Surtout, ne te laisse pas tirer les vers du nez ! ». Eh bien, le soir, quand il est rentré, assez tard, j’ai entendu maman crier très fort : « Oui, tu as encore un verre dans le nez ! ».

Jardiner à vue de nez

Une dame répond à sa voisine :
– Oui ! C’est vrai, je l’admets que mon mari a le nez pointu, mais cela n’a pas que des désagréments ! Il est tout de même le seul homme au monde, lorsqu’il jardine, à pouvoir faire des trous pour repiquer les salades, tout en gardant les mains dans ses poches !