Le naufrage des robinets

Sur une mer lisse comme un miroir, le soleil levant éclaire un spectacle affligeant.
Un magnifique yacht finit de sombrer, seule la poupe émerge encore.

Regroupés sur une chaloupe à quelques encablures de là, l’équipage et les passagers assistent, médusés, au naufrage. Le navire ayant disparu sous la surface, le capitaine prend alors la parole :
– Mes amis, tout le monde est sain et sauf, Dieu merci ! Notre signal de détresse a été entendu et les secours arrivent, soyez donc sans inquiétude.

Puis il ajoute d’un ton sévère :
– Et maintenant, je veux savoir qui a laissé les robinets de la baignoire ouverts, hier soir ?

Envoie la corde !

Généralement, lorsqu’un navire débarque dans un port, il envoie des cordes pour qu’on l’attache au quai.

Un jour, un navire étranger débarque au port d’Alger et voilà que l’employé du port sur le quai cri en direction de la personne sur le bateau : « Armi lehbila ! (cela veut dire : envoie la corde) ».

Le marin le regarde avec de grands yeux sans savoir ce qu’il veut dire. L’employé du port répète une deuxième fois : « yaw Armi lehbila ! » et une fois de plus, le marin fait des gestes insinuants qu’il n’a rien compris.

À ce moment-là, un autre employé du port, voyant le manège, se dirige vers son collègue et lui demande : « c’est quoi le problème ?».

Et l’autre répond : « Depuis tout à l’heure, je lui dis Armi lehbila mais il ne le fait pas ! ».

Alors, celui-ci lève sa tête et dit au marin : « You speak English ? » et le marin tout content lui répond avec enthousiasme : « Yes ! I do ». Et l’algérien lui réplique : « Emala, armi lehbila… »

Il était un petit navire

À bord de son bateau, un adepte de la pêche au gros lutte depuis plus d’un quart d’heure, avec un énorme thon qui se débat au bout de sa ligne.
– Allez, lui dit sa femme, laisse tomber cette sale bête et viens déjeuner : pour lui rabattre son caquet, j’ai ouvert une belle boîte de sardines.

Le naufrage du bar

Alors qu’un navire naufragé s’engloutit dans les flots, une passagère qui nage parmi les débris épars demande à un autre survivant :
– Auriez-vous vu flotter la porte du bar ? Tel que je connais mon mari, je suis sûre que c’est à cela qu’il s’est agrippé.

25 mars 2019 – Emporter par le fioul

dessin d'actualité humoristique sur le naufrage du Grande America
25 mars 2019 – Emporter par le fioul

(caricature d’une huître d’Aquitaine)