La dernière volonté de l’irlandais

C’est un irlandais qui s’appelle Shawn. Il va bientôt mourir. Sur son lit de mort, il reçoit la visite de ses deux compagnons de beuverie, Pat et John.

Shawn demande à ses deux amis si ils veulent bien exaucer son dernier souhait.
Pat répond :
– Tout ce que tu veux Shawn, tu n’as qu’à le dire et on le fera ! Alors Shawn leur demande, une fois qu’il sera mort, d’aller verser une bouteille de leur wiskey favori sur sa tombe.
– Bien sûr. Nous le ferons pour toi Shawn !
Eépond Pat et il ajoute :
– Mais voudrais-tu nous accorder une faveur toi aussi ?
– Qu’est-ce que cela peut-être ? demande Shawn.

Et Pat répond :
– Ca t’embêterait si on faisait filtrer d’abord cet excellent wiskey par nos reins avant d’en arroser ta tombe avec ?

Rate this post

Dans la scierie, Jean se coupe…

Sam et Jean travaillaient ensemble dans leur scierie.

Un jour, Jean se coupa un bras. Sans s’affoler, Sam prit le bras, le mit dans un sac en plastique et descendit dare-dare à l’hôpital le plus proche … L’opération a réussi et peu de temps après, Jean était de retour à la scierie. Quelques temps plus tard, Jean se coupa une jambe. Sans s’affoler, Sam prit la jambe, la mit dans un sac en plastique et descendit dare-dare à l’hôpital le plus proche … L’opération a réussi et peu de temps après, Jean était de retour à la scierie.

Un peu plus tard, Jean se coupa la tête. Sans s’affoler, Sam la prit, la mit dans un sac en plastique et descendit dare-dare à l’hôpital le plus proche …

Après plusieurs heures dans la salle d’opération, le chirurgien demande à voir la femme de Jean et il lui dit :
– Je suis désolé. J’ai tout tenté, mais je n’ai pas pu le ramener à la vie.

La femme de Jean, éplorée, dit au chirurgien :
– Oui, je comprend. Pour les têtes, c’est quand même plus dur que pour les jambes et les mains…

Le chirurgien lui répond :
– Non, ce n’est pas ça. Il ne fallait pas mettre la tête dans un sac plastique … Votre mari est mort asphyxié !

Rate this post

Une blonde en larmes au bureau

Une blonde en larmes arrive au bureau et immédiatement son patron vient la voir :
– Mais que se passe t-il ma petite Georgette ?

Georgette explique :
– Ce matin, juste avant de partir travailler, j’ai reçu un coup de fil qui m’annonçait la mort de ma mère. Le patron propose immédiatement :
– Vous devriez rentrer chez vous et vous reposer ma petite Georgette. Ce à quoi la blonde répond :
– Non, j’ai besoin de me changer les idées et c’est en travaillant que j’y parviendrai le mieux…

Quelques heures plus tard, le patron vient revoir son employée. Il la retrouve effondrée sur son bureau, pleurant toutes les larmes de son corps. Il demande :
– Ca ne va pas mieux ma petite Georgette ?

La blonde répond :
– C’est horrible… Je viens de recevoir un coup de fil de ma sœur, sa mère est morte elle aussi.

Rate this post