Le malentendu canin

Les perles : les assurances

« Il y a comme un léger malentendu entre nous depuis que je vous ai déclaré que mon fils avait eu un accident avec un chien : ce n’est pas le chien qui a mordu mon fils, c’est mon fils qui a renversé le chien en faisant du vélo. »

Un chien pour ma belle-mère

Le propriétaire d’une maison de campagne débarque chez son voisin, lui aussi propriétaire d’une grande maison et d’une immense propriété.
– Bonjour voisin, je venais pour vous dire que depuis deux jours que ma belle-mère est à la maison, votre berger allemand a déjà sauté la clôture et l’a mordue 3 fois !
– Vraiment ? Je ne savais pas, fait l’autre navré, nous allons le laisser enfermé dans son chenil tout le temps nécessaire alors.
– Non, non, au contraire, répond le gendre. Je voulais vous demander si vous ne vouliez pas me le revendre.

Le prix de la morsure

Les perles : les assurances

« Mon chien a mordu une voisine qui entrait à la maison sans frapper. Elle a aussitôt manifesté le désir d’être rétribuée pour les dommages subis. »

L’instinct animal

Les perles : les assurances

« Cet imbécile a marché sur la queue de mon chien. C’est une brave bête, mais vous savez ce que c’est quand on se sent agressé, l’instinct reprend le dessus, on montre les dents, on mord. Nous-mêmes, qu’aurions-nous fait à sa place ? »