Modem

Identifier un modem

Les perles : l’informatique

Le client à la hotline :
« – J’arrive pas à me connecter.
– Ok. Qu’avez-vous comme modem ?
– Je sais pas.
– Interne/externe ?
– Je le sais comment ?
– Regardez à côté de l’ordi, avez-vous un boîtier ?
– Oui, c’est ce que j’appelle mon disque dur.
– Qu’est-ce qui est écrit dessus ?
– « Olitec ». »

La case grisée

Les perles : l’informatique

La hotline à la cliente :
« – Bien, à présent madame, nous allons vérifier les paramètres du modem dans la connexion…
– Ah, d’accord.
– Bien. Donc là, vous avez le contrôle de flux d’activé et pour le type de modulation est-ce grisé, madame ?
– Non, non ! La case est grise ! »

Une adaptation difficile

Les perles : l’informatique

Le client à la hotline :
« – Bonjour monsieur, j’ai besoin d’aide pour brancher mon modem. Ça fait une heure que j’essaie mais je n’y arrive pas.
– Bien sûr, monsieur. Quelles prises sont branchées pour le moment ?
– Ben, j’arrive pas à brancher l’ordinateur.
– C’est la connexion du modem à l’ordinateur, n’est-ce pas ?
– Oui, la prise ne rentre pas ! En fait la prise du modem ne correspond à rien sur l’ordinateur… Elle est plus petite !
– Si d’accord, votre ordinateur possède un port série 25 broches et le modem, lui, une fiche 9 broches… Il vous faut un adaptateur Sub-d 9/25.
– Quoi ? Là, je suis dégoûté ! Le vendeur de chez X m’a dit que c’était bon…
– Oui, il vous faut juste un adaptateur série… Vous avez de quoi noter ?
– Bon, attendez… je descends… Bon, alors adaaaaa… Comment vous écrivez adaptateur ?
– (?) A.D.A.P.T.A.T.E.U.R… »

Le modem ne répond plus

Les perles : l’informatique

Le client à la hotline :
« (deux jeunes dont un seul qui parle)
– Mon PC n’a pas de réponse du modem.
– Depuis quand ?
– Tout à l’heure.
– Vous avez changé des choses ?
– Ben… euh… non !
– On va faire quelques tests…
(l’autre jeune dit à celui qui téléphone : « Putain ! Raccroche tout de suite, on l’avait pas allumé, on va passer pour des cons ! ». Le client au téléphone et le technicien éclatent de rire)
– Bon ben c’est bon ! À plus ! »