Une histoire de Vodka russe

C’est une histoire vraie qui s’est passée en Russie, il y a quelques temps…

Un exportateur de Vodka tentait d’obtenir auprès des services concernés les papiers nécessaires à l’expédition de ses produits vers l’Europe.

Mais un bureaucrate véreux exigeait un bakchich de 10.000 dollars pour signer le tout.

En apprenant ça, l’exportateur se rendit auprès dudit fonctionnaire, discuta avec lui. Mais l’autre ne voulait rien savoir ; il exigeait toujours 10.000 dollars.

L’exportateur lui signala tranquillement que son prix était beaucoup trop élevé, surtout qu’il lui était très facile de trouver qui n’hésiterait pas à assassiner le bureaucrate pour moins de 2.000 dollars…

La vodka pu sortir de Russie sans problème…

Rate this post

Meurtre à l’arsenic

Une femme entre dans une pharmacie et demande de l’arsenic…
– Que comptez vous en faire ? lui demande le pharmacien.
– C’est pour tuer mon mari…
– Quoi ? Vous plaisantez ! Je ne peux pas vous vendre de quoi commettre un meurtre !

La femme ouvre alors son sac à main, et en sort une photo de son mari en train de coucher avec la femme du pharmacien…
– Ah, évidement, lui dit ce dernier, si vous avez une ordonnance, c’est différent…

Rate this post

Maëlys

Une larme qui coule sur une joue
Un mensonge que le sort déjoue
Un monstre froid, noir, sans émois
T’as emporté un soir de joie

Lazzi

copie d'écran d'actualité, Nordahl Lelandais avoue avoir tué Maëlys
Maëlys

« Lelandais avoue avoir tué Maëlys et mène les enquêteurs à son corps. » (source : Libération)

Rate this post

Jamais deux fois

Un Français, un Romand et un Suisse allemand trinquent joyeusement dans un bar.

Le Français commande une bouteille de champagne et verse le précieux liquide dans des coupes. Aussitôt qu’il a bu son verre, il sort un revolver et tire dans la bouteille. Il lance alors : « en France, on a tellement de champagne qu’on a pas besoin de boire deux fois dans la même bouteille ! »

Le Suisse allemand réclame alors une bouteille d’Appentzeller qu’il partage avec ses camarades. Il boit son verre, sort un revolver et tire dans la bouteille. Il dit en souriant : « Gez nous auzi, on a dellement
d’Appentzeller qu’on a bas pesoin de poire teu fois tans la même poudeille ! »

Le Romand offre alors une tournée de blanc, sort un revolver et tire à bout portant sur le Suisse allemand en disant : « chez nous, on a tellement de Suisses allemands qu’on n’a pas besoin de boire deux fois avec le même ! »

Rate this post

Atteindre le cœur des hommes

Les perles : les graffitis

« Le plus court chemin pour atteindre le cœur d’un homme, c’est de lui scier la poitrine à la tronçonneuse. »

(Toilettes des femmes dans une discothèque)

Rate this post