Si je t’emmerde tu le dis

Dans une grande ville, un passant demande à un autre :
– Combien de temps me faut-il encore pour arriver à la poste ?
– Continuez votre chemin ! répond l’homme interrogé.
Eh bien ! s’écrie le premier, vous n’êtes pas aimable dans ce pays !

Et il se remet à marcher sur le trottoir. A peine a-t-il fait dix mètres que l’autre l’appelle :
– Eh ! Monsieur ! Excusez- moi, mais il fallait d’abord que je constate à quelle allure vous marchiez. De ce pas là, ça vous fera quinze minutes.

Et sinon le GPS vous y avez pensé ?

Perdu en pleine campagne, un automobiliste demande son chemin à un habitant du coin :
– Oh, c’est bien simple ! Prenez cette petite route qui mène vers les Trois-sapins, puis dirigez-vous vers la Mare-aux-biches. Tout en haut de la côte, vous arriverez devant un château d’eau. Et là, vous n’aurez qu’à vous écrier : Zut ! Je suis allé trop loin ! J’aurais dû prendre le chemin vicinal n°8, trois cents mètres avant.