Les prérogatives du chef

Quand tu mets longtemps pour accomplir une tâche, tu es lent.
Quand ton chef met longtemps, il est méticuleux.

Quand tu ne fais pas ton boulot, tu es paresseux.
Quand ton chef ne fait pas le sien, il est trop occupé.

Quand tu commets une erreur tu es un idiot !
Quand ton chef commet une erreur il est seulement humain !

Quand tu fais quelque chose sans qu’on te l’ait demandé, tu outrepasses ton autorité.
Quand ton chef le fait, il fait preuve d’initiative.

Quand tu maintiens ta position, tu es entêté.
Quand ton chef le fait, il est ferme.

Quand tu ne respectes pas le protocole, tu es grossier.
Quand ton chef le fait, il est original.

Quand tu contentes ton chef, tu es lèche-cul.
Quand ton chef contente son chef, il est coopératif.

Quand tu n’es pas dans ton bureau, tu glandes.
Quand ton chef n’est pas dans son bureau, il est en affaires.

Quand tu es en congé maladie, tu es toujours malade.
Quand ton chef est en congé maladie, il doit être gravement malade.

Quand tu demandes un congé, tu dois avoir un entretien ailleurs.
Quand ton chef le fait, c’est parce qu’il a trop travaillé.

Quand tu envoies des blagues, c’est du courrier inutile.
Quand ton chef le fait, c’est de l’humour.

Rate this post

Boxeur, bijoutier ou couturière ?

Quel est le point commun entre un boxeur, un bijoutier et une couturière ?

Le boxeur pare les coups, le bijoutier pare les cous et la couturière pare et coud.

Rate this post

La vie d’assistante de direction

12 trucs pour faire progresser les assistantes de direction…

1. Ne jamais me donner du travail le matin. Il est préférable d’attendre 18h00. Le challenge d’une date limite est rafraîchissante.

2. Si c’est un travail VRAIMENT IMPORTANT, venez m’interrompre toutes les 10 minutes pour me demander si c’est fini. Cela me rend plus efficace.

3. Quitter le bureau sans jamais me dire où vous allez. Cela me procure la chance d’être créative lorsqu’on me demande où vous êtes.

4. Si je suis chargée de papiers, boîtes, dossiers ou autres fournitures, ne m’ouvrez jamais la porte. J’ai besoin d’apprendre comment être paraplégique et ouvrir les portes sans les mains est un bon entraînement…

5. Si vous me donnez plusieurs travaux, ne me dites jamais lequel est le plus urgent. Laissez-moi deviner.

6. Faites de votre mieux pour me mettre en retard. J’adore le bureau, et je n’ai rien d’autre à faire ni nulle part où aller.

7. Si mon travail vous plaît, gardez-le pour vous. Des informations de cet ordre pourrait me valoir une promotion.

8. Si mon travail vous déplaît, dites-le à tout le monde. J’aime que mon nom soit de toutes les conversations.

9. S’il y a des instructions spécifiques à me donner, ne les écrivez pas. Parlez-m’en que lorsqu’il est trop tard pour les appliquer.

10. Ne me présentez jamais à vos relations de travail. Quand vous me parlerez d’eux plus tard, mes déductions subtiles les identifieront immédiatement.

11. Ne soyez agréable avec moi que lorsque le dossier que je traite pourrait vraiment changer votre vie.

12. Racontez-moi tous vos petits problèmes. Personne d’autre n’en a, et il est bien de savoir que quelqu’un est plus malheureux que soi…

5 (100%) 1 vote

Ingénieur ou Directeur ?

Un homme en ballon dirigeable s’est égaré. Il perd de l’altitude et aperçoit une femme au sol. Il descend et lui crie :
– Excusez-moi, pourriez-vous m’aider ? J’ai promis à un ami de le rejoindre d’ici une heure et je ne sais pas où je me trouve.

La femme au sol répond :
– Vous êtes dans un ballon à environ 10 mètres au-dessus du sol… Vous vous trouvez entre 40 et 41 degrés de latitude Nord et entre 59 et 60 degrés de longitude Ouest.
– Vous devez être ingénieur, dit l’homme.
– C’est vrai, répond la femme, comment le savez-vous ?
– Eh bien, dit l’homme, tout ce que vous m’avez dit est techniquement correct, mais je n’ai aucune idée de ce que je dois faire de vos informations, et le fait est que je ne sais toujours pas où je suis… En toute franchise, vous ne m’avez pas beaucoup aidé. Vous avez tout au plus retardé mon voyage.
– Et vous vous devez être directeur, répond la femme.
– C’est vrai, répond l’homme, mais comment le savez-vous ?
– Eh bien, dit la femme, vous ne savez ni où vous êtes, ni où vous allez. C’est une grande masse d’air qui vous a placé dans votre position actuelle. Vous avez fait une promesse sans avoir aucune idée de comment vous alliez pouvoir la tenir, et vous attendez que des gens situés en dessous de vous résolvent vos problèmes. Le fait est que vous êtes exactement dans la même situation qu’avant notre rencontre sauf que maintenant, c’est de ma faute.

5 (100%) 1 vote

Le mouton du consultant

Il était une fois un berger et ses moutons au bord de la route. Tout d’un coup, surgit une Jeep Cherokee flambant neuve, conduite par un jeune homme en chemise Hugo Boss, pantalon YSL, baskets Nike, etc.

La voiture s’arrête et le jeune homme s’adresse au berger :
– Si je devine combien de moutons vous avez, vous m’en donnez un ?

Le berger regarde le jeune homme, regarde les moutons qui broutent et dit :
– C’est d’accord !

Le jeune homme gare la voiture, branche le notebook et le GSM, entre dans un site de la NASA, scrute le terrain à l’aide du GPS, établit une base de données, 60 tableaux Excel pleins d’algorithmes et d’exponentielles, plus un rapport de 150 pages imprimé sur sa mini imprimante HIGH-TECH. Il se tourne vers le berger et dit :
– Vous avez ici 16.586 moutons.

Le berger répond :
– C’est tout à fait correct, vous pouvez avoir votre mouton.

Le jeune homme prend le mouton et le met dans le coffre de la Jeep. A ce moment-là, le berger lui demande :
– Si je devine votre profession, vous me rendez mon mouton ?

Le jeune homme répond :
– Oui.

Le berger dit tout de suite :
– Vous êtes consultant.
– Comment vous avez deviné ? demande le jeune homme.
– Très facile, répond le berger : 1) Vous êtes venu ici sans qu’on vous appelle. 2) Vous me taxez un mouton pour me dire ce que je savais déjà. 3) Et vous ne comprenez rien à ce que je fais, parce que vous avez pris mon chien !

5 (100%) 1 vote