La baignade du canard

La saison de chasse au canard n’est pas encore ouverte, mais un braconnier y va quand même.

Après deux heures, il tue un canard. Il s’assoit près d’un étang et il commence à le plumer.

Tout à coup il entend des pas. Alors de peur de se faire arrêter, il jette le canard a l’eau et il commence à siffler comme si rien n’était arrivé.

Un garde-chasse arrive et dit :
– Bonjour monsieur !
– Bonjour, répondit l’autre !
– Je dois vous arrêter !
– Et pourquoi ?
– La saison de chasse au canard n’est pas encore ouverte !
– Mais je ne chassais pas !
– Ah non, et c’est quoi ce petit tas de plumes à vos pieds ?
– Ça ? C’est un canard qui est parti se baigner et qui m’a demandé de garder ses vêtements !

20 août 2016 – Ministre de l’égo-nomie

dessin humoristique d'Emmanuel Macron sautant en parachute de l'avion gouvernement qui s'écrase
20 août 2016 – Ministre de l’égo-nomie

Emmanuel Macron : « Ah au fait, j’ai oublié de vous dire… je ne suis pas socialiste. »
(caricature d’Emmanuel Macron)

Une lettre à la chaîne

Chers amis,

Puisque nous sommes à la mi-année, j’aimerais vous tenir informé(e)s et vous dire combien ma vie a changé après avoir reçu et renvoyé certains messages électroniques. Ce sont tout particulièrement les « chaînes de courrier » qui ont affecté ma vie.

D’abord, je ne sors plus le soir : j’ai trop peur d’être dragué par une superbe blonde pulpeuse qui m’invitera à boire un dernier verre chez elle. Car en fait, elle sera complice avec des voleurs d’organes, et je ne veux pas me réveiller, couché sur le dos dans une baignoire pleine de glace, avec un rein en moins, et un message sur le miroir qui dit « Appelle les urgences ou tu mourras ». C’est vrai, quoi ! Je tiens trop à mon râble !

Ensuite, je ne vais plus au cinéma, car je ne veux pas attraper le Sida en m’asseyant sur une seringue. De plus, j’ai appris que c’est quand on va au ciné que des malfrats en profitent pour appeler chez vous et dire qu’ils vous ont kidnappé.

Chez moi, je ne réponds plus au téléphone : je ne veux pas qu’on me demande de composer *9 sur mon clavier, et que je reçoive ensuite une facture astronomique pour des appels que je n’aurais même pas réalisés…

D’ailleurs, j’ai jeté mon téléphone portable, puisque Apple allait m’en offrir un tout neuf. En fait, je ne l’ai jamais reçu, alors j’en ai racheté un autre. Mais je l’ai aussi jeté, puisque j’ai appris entre temps que je courrais le risque d’attraper une tumeur au cerveau.

J’ai définitivement cessé d’avoir des relations sexuelles, même avec un préservatif. Car il y a des détraqués qui s’amusent à aller dans les pharmacies et percer les préservatifs à l’aide d’une aiguille.

De même, je ne bois ni ne mange plus de boissons et d’aliments en boîte : je ne veux pas risquer de mourir empoisonné pas les rats. Enfin, je réalise dorénavant tout mes déplacements à pied, puisque les sièges des transports publics (et tout spécialement le métro) sont de véritables infections.

J’ai décidé de tousser fortement toutes les 3 minutes, ceci afin d’éviter les arrêts cardiaques.

J’ai fait don de toutes mes économies à des associations capables d’acheter un nouveau myocarde pour Brian, soigner Rachel Arlington et Jessica Meydec de leur cancer, et aussi de retrouver la petite Penny Brown, perdue depuis 1982. J’espère aussi les avoir tous beaucoup aidés en vous envoyant ces messages sponsorisés par Bill Gates (c’est un chic type, ce Bill !).

De même, j’ai recueilli 53 chats dans mon appartement. Au moins, ceux-ci ne seront pas horriblement torturés par les bourreaux de BonzaiKitten.

Mon ordinateur est maintenant bien protégé contre tous les virus possibles et imaginables, tels que les Grenouilles Budweiser, le Sulfnbk..exe, et autres Buddylst.sip. En effet, je l’ai équipé de McAffe et de Norton, et je rachète chaque année la nouvelle version anti-virus (comme recommandé par les compagnies qui les produisent).

Mon notaire a bien reçu mon testament dans lequel je lègue tous mes biens à une institution de charité (donc à but non-lucratif) qui se chargera des faire parvenir 1 dollar à chaque femme Pakistanaise battue par son mari.

Et j’ai aussi envoyé à Mary Robison (haut commissaire de la Croix-Rouge aux Nations Unies), la liste de tous mes proches, amis, voisins et connaissances, car je suis sûr qu’ils auraient bien évidemment tous été d’accord pour aider les femmes Afghanes.

J’attends toujours les 120.000 dollars que me doivent Apple et Microsoft. Pourtant j’ai bien fait suivre leurs messages comme convenu…

Et d’ailleurs, j’attends toujours mon Apple dernier modèle, gratuit of course !

De même, j’attends toujours de recevoir 10 millions de dollars et une Porsche GT4, ainsi que de passer une nuit torride avec Cindy Crawford. J’y crois, puisque ce sont les trois voeux que j’ai réalisés avant de faire suivre le Totem Tantra magique que j’avais eu la chance de recevoir directement du Dalaï Lama.

En fait puisqu’aucun de mes voeux ne se réalise, je crois maintenant qu’il y a un message que j’ai oublié de faire suivre, et que pour cette raison la malchance me colle à la peau…

NE TE LAISSE PAS INFLUENCER PAR DES E-MAILS :
Envoie immédiatement ce message à 6700 personnes dans les 12 secondes qui suivent, sinon le Diable va apparaître derrière toi la prochaine fois que tu te baisseras sous la douche pour ramasser ta savonnette…

Le handicap de l’alcoolisme

Un type passe la soirée au café. Il est tellement torché qu’il se casse la gueule et dans la foulée décide de rentrer chez lui.

Il essaie de se lever, mais se recasse la gueule, alors il rampe sur le trottoir, et péniblement, se traîne jusque chez lui. Là, il grimpe les escaliers sur le ventre, réussit à ouvrir sa porte et finit par ramper jusqu’à sa chambre, se couche et miracle, ne réveille pas sa femme.

Le lendemain matin, celle-ci le secoue et lui dit :
– Ho. Ho !!! T’étais où hier soir ?
– Ben, ici… J’ai regardé la télé un peu tard, puis je suis venu me coucher.
– Non, mais tu te fous de ma gueule ? T’étais au troquet, hein ? Ne mens pas, ils ont appelé ce matin : t’as oublié ton fauteuil roulant là-bas !

Le menteur diplômé

– Avez-vous des diplômes ? demande un petit patron à un homme qui veut se faire embaucher.
– Non, aucun, mais j’ai été couronné au tournoi des plus grands menteurs du pays.
– Voilà qui est très bon ! Cela vous servira pour vous en tirer sans avoir honte quand on vous posera la question : « Combien gagnez-vous chez ce radin ? »