Une mémorable demande en mariage

La vieille Madame Martin, la veuve du notaire, se fait draguer depuis au moins 5 ans par Monsieur Durand, un ancien colonel de l’armée, veuf lui aussi…

Au cours d’un repas au restaurant, le Colonel a demandé à Madame Veuve Martin si elle voulait bien l’épouser. Immédiatement, elle a répondu « Oui ».

Le lendemain matin, lorsque le Colonel se réveille (ils ont encore dormi chacun de leur côté), il ne parvient pas à se souvenir de ce que lui a répondu madame Martin !
« Était-elle heureuse ? Heu, je pense que oui, attend, non, elle m’a regardé bizarrement… »

Et toute la matinée, le Colonel essaie de se rappeler, mais rien à faire. Alors, n’y tenant plus, il prend son téléphone et l’appelle.

Un peu embarrassé, il finit par lui avouer qu’il ne se souvient plus de sa réponse à la proposition de mariage.
– Oh, lui répond-elle, je suis bien contente que vous appeliez : je me souvenais d’avoir dit « Oui » à quelqu’un, mais je ne savais plus qui c’était.

Imperméable au vol

Au commissariat de police, on amène un voleur à l’étalage. L’inspecteur soupçonneux dit :
– Il me semble que je vous ai déjà vu il y a un an ou deux. Et si ma mémoire est bonne, pour la même, chose, un vol d’imperméable.
– Hélas oui, inspecteur, que voulez-vous, un homme comme moi ne peut pas porter dignement le même imperméable pendant des années.

La retraite de Macron

C’est Emmanuel Macron qui commence sa nouvelle campagne présidentielle et qui décide de débuter par une tournée des maisons de retraite.

Il arrive dans le parc d’une de ces maisons charmantes où l’on abandonne ses parents et grands-parents au nom du malthusianisme le plus élémentaire, et se lance dans une grande séance de poignées de main. Et il arrive devant une petite mémé fort chenue, à laquelle il fait la bise devant des photographes qui passaient par hasard, et à laquelle il dit :
– Vous allez bien madame ? On s’occupe bien de vous ici ?
– Oui oui, pas de problème, mon brave monsieur. Tout va bien…
– Et bien sûr, vous savez qui je suis ?
– Non, mais si vous allez au bureau d’accueil, ils vous le diront…

Les vieux golfeurs

Un retraité rentre chez lui avec son sac de golf, un peu dépité.
– Ça n’a pas été ? lui demande sa femme.
– Ben je n’ai pas de mal à frapper la balle, mais le problème c’est que je n’arrive pas à voir où elle tombe, même avec mes lunettes…
– T’as qu’à emmener mon frère Marcel !
– Mais il a 84 ans, Marcel. Et il ne sait pas jouer au golf.
– Oui mais il y voit très bien. Tu joues, et lui te dit où la balle est tombée !

Le jour suivant, notre golfeur emmène son beauf de 84 ans au golf et il tire son premier swing.
– T’as vu où elle est partie Marcel ?
– Ouais !
– Alors ? elle est où ?
– J’ai oublié.

Le prénom de la vieille

Deux vieilles dames prennent le soleil assises sur un des bancs du Jardin du Luxembourg.

Cela fait plus de douze années déjà qu’elles se retrouvent sur ce banc chaque jour où le soleil daigne se montrer…

Une de ces belles après-midis, la plus jeune des deux grand-mères dit à l’autre :
« Dis, excuse-moi par avance de la question que je vais te poser, et surtout ne le prends pas mal, mais après toutes ces années, je ne sais plus comment tu t’appelles ? J’essaie de me souvenir, mais impossible de retrouver ton prénom. »

L’autre grand-mère la regarde alors fixement, l’air visiblement affligé, ne disant rien pendant deux longues minutes, et puis finalement, les yeux pleins de larmes, elle répond :
« Et tu veux savoir ça pour quand ? »