C’est en forgeant…

À Old Creek Canyon, le vieux forgeron allait bientôt prendre sa retraite.

Sans successeur et plutôt que de laisser son affaire abandonnée, il décida de former un apprenti. Malheureusement, personne dans tout le comté ne s’intéressait à la forge et en désespoir de cause, le vieux se résolu à prendre Johnny. Johnny était plutôt sympa mais il avait le QI d’une huître….

Décidé à lui apprendre les choses essentielles sans s’énerver, le vieux forgeron commença :
– Johnny, je vais t’apprendre tout ce que tu dois savoir de ce beau métier de forgeron, mais attention : je n’aime pas répéter deux fois ce que je dis. Alors, écoute-moi bien, et fais exactement ce que je te demande sans poser de question. Compris ?

Le vieux forgeron retire alors un fer à cheval rougit de la forge et le place sur l’enclume…
– Johnny, prends le gros marteau là-bas, et quand je te fais un signe de la tête, tu tapes dessus aussi fort que tu peux ! OK ?
– OK, boss…

Et depuis ce jour-là, les habitants d’Old Creek Canyon cherchent un autre forgeron…

Le marteau mou

Les perles : les notices d’utilisation

Sur le manche d’un marteau :
« N’utilisez pas ce marteau pour frapper des objets solides. »

Le témoin défoncé

Les perles : les journalistes

« Retrouvée le crâne défoncé à coups de marteau par des passants, la victime n’a pu donner des explications sur l’odieuse agression. »

(Le Journal de Tunis)

Un assemblage délicat

Les perles : les notices d’utilisation

« Toutes les pièces doivent s’assembler sans forcer.
Souvenez-vous que vous assemblez ce que vous venez de démonter.
Donc si vous ne parvenez pas à le remonter il doit y avoir une raison.
Dans tous les cas n’utilisez pas de marteau. »

(manuel de maintenance IBM 1925)