L’avocat de Marseille

Les perles : la justice

Incroyable, mais vrai, le papier à lettres d’un avocat marseillais comporte cet en-tête fort singulier : « Me X…, alone and partners. Avocatologue, juriste de grande classe, super fort, donc lauréat de la conférence du stage, DESS ès pizzaiole et bronzette, DEA de droit de la bougie, Maîtrise en droit des chauves, Bac transport de vieux, le vieux parlé et écrit couramment. Pas de maladies contractées en pays tropicaux. » Le droit est une maladie très enseignée, mais encore mal connue.

La victoire de Francis le Belge

Les perles : la justice

Plus connu sous le nom de Francis « le Belge », Francis Vanverberghe, le dernier « parrain » marseillais, héros de la « French Connection », réussit la prouesse de faire condamner l’État français par la Cour européenne des droits de l’homme à lui verser 85 000 francs d’indemnités, pour ne pas avoir été jugé dans un « délai raisonnable »… Un peu comme si Al Capone faisait condamner Eliot Ness. Grand seigneur, il propose cette somme à l’abbé Pierre, mais les ligues de vertu s’en mêlent. L’abbé Pierre refuse. Francis « le Belge » est abattu le 27 septembre 2000 dans un bar-PMU du 8e arrondissement de Paris. Fin de trajectoire.

Zaïtchick – Massacre à Marseille

Fausse couverture de polar réalisée par Zaïtchick
Zaïtchick – Massacre à Marseille

(dessin du 19 novembre 2010)

Mise en bière sur la Canebière de Boudu dans la série (petit) jaune aux Éditions Guillaumard.

Hommage à Dubout (sauvé des eaux par le pastis ^^), illustrateur attitré des affiches des adaptations de Marcel Pagnol au cinéma, des films avec Raimu et Fernandel etc. Et un petit clin d’œil au feuilleton télé préféré de ma maman.

La vie selon Tapie

Les perles : la justice

« Dans la vie, c’est comme au cirque. Il y a les balayeurs et les équilibristes. Si le balayeur fait tomber l’équilibriste, il n’y a plus de cirque », déclare Bernard Tapie, président de l’OM, devant les policiers de la Brigade financière venus lui demander quelques explications sur les irrégularités relevées dans la gestion du club de foot marseillais. Forte pensée de veine tapiste, que l’on traduira de manière plus abrupte, mais plus compréhensible, par : « Lâchez-moi les baskets ! J’ai le pouvoir de vous briser ! »

L’essence du chien

Olive rencontre Marius qui promène un chien.
– Oh ! dis Marius, tu as un joli chien.
– C’est une chienne et de plus elle a, s’il te plaît, un super pedigree. Elle m’a coûté une vraie fortune.
– Et tu n’as pas peur qu’elle se fasse monter dessus par les bâtards du quartier.
– Eh ! On m’a donné un truc pour éviter cela. Je lui frotte le derrière au gazole et jusque là pas de problème !

Un an se passe. Un jour Olive arrive à toute vitesse sous là fenêtre de Marius et il hurle comme un fou :
– Marius, Marius, vite, descends !
– Oh ! Qu’est-ce qu’il t’arrive ?
– À moi rien, mais à ta chienne… Elle a dû tomber en panne de gazole parce qu’elle se fait remorquer par le bâtard du boulanger…