20 août 2019 – Faire la leçon à Brégançon…

Les tutos de Manu.

dessin d’actualité humoristique sur la rencontre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine
20 août 2019 – Faire la leçon à Brégançon…

Emmanuel Macron : « Et tu vois, Vlad, avec ça, tu crèves juste les yeux, c’est nickel… »
(caricature de la rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine)

20 août 2019 – Kaa le serpent est russe…

Quand Macron rencontre Poutine…

dessin humoristique de Zaïtchick sur la rencontre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine
20 août 2019 – Kaa le serpent est russe…

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine : « – À propos des manifestations à Moscou…
– Hem… Gilets jaunes.
– Hem… Il y a eu violation des droits de l’homme…
– Gilets jaunes.
– Hem… C’est pas très bien, non ?
– Gilets jaunes !
– Hem… Vous avez eu beau temps ? Me regardez pas comme ça, svp. Pipi… »
(caricature de la rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine)

Le rose aux joues

Un jeune flamant est ravi.
– Manifestement, dit-il, je ne déplais pas à la petite femelle qui m’avait tapé dans l’œil. Je l’ai bien observée, hier, après lui avoir avoué que je l’aimais et elle était toute rose d’émotion.

29 juillet 2019 – Casse-toi pov’ c…

dessin humoristique de Zaïtchick sur la politisation des casseurs
29 juillet 2019 – Casse-toi pov’ c…

Les casseurs sont-ils politisés ?
Casseur : « J’ai l’air de militer contre la hausse des prix du diesel ? »
(caricature de casseur)

Un dessin « fond de tiroir » que je n’ai pas finalisé pendant la crise des gilets jaunes pour éviter d’apporter de l’eau au moulin des chaînes de (dés)information continue qui assimilaient manifestants et casseurs pour influencer l’opinion publique.

Zaïtchick

Les moutons jaunes

Le responsable d’une grande centrale syndicale raconte :
– Je n’arrivais pas à m’endormir, hier soir. Alors je me suis mis à compter des moutons. Jusqu’à trois heures du matin, j’en ai vu sauter par-dessus la barrière
– Et à trois heures, vous vous êtes enfin endormi ?
– Non, j’ai continué à compter les moutons. Mais ceux-là ne sautaient plus. Ils défilaient en portant des pancartes pour protester parce qu’ils faisaient des heures supplémentaires !