maladresse

La maladresse du chirurgien

– Qu’est-ce qui se passe ? Tu as l’air soucieux, dit la femme d’un chirurgien.
– Il y a de quoi ! J’ai prévu de recevoir, dans la journée, douze personnes que je dois opérer prochainement… Comment vais-je leur expliquer que si j’ai un morceau de sparadrap collé sur la joue, c’est parce que, d’un geste maladroit, je me suis coupé en me rasant ?!

Il porte plainte contre lui-même

Les perles : la justice

Un habitant du Kentucky s’est poursuivi lui-même en justice, et il a gagné ! Larry Rutman s’amusait à lancer un boomerang, mais celui-ci l’a frappé à la tête en revenant vers lui. L’incident aurait causé des dommages durables à sa mémoire. Il a alors songé à porter plainte contre le fabricant, mais son avocat le lui a déconseillé car le boomerang fonctionnait parfaitement.

M. Rutman a donc décidé de s’attaquer en réclamant 300.000 $ de dommages et intérêt pour sa maladresse, et le juge lui a donné raison. C’est sa compagnie d’assurances qui a payé la somme, le plaignant étant protégé dans le cas où il blesserait quelqu’un.

Publicité

Fils de flic

Les perles : la justice

« On sait qu’il a eu des problèmes d’enfance. Il a eu un père policier », plaide maladroitement l’avocat. Il paraît que la biologie l’a mieux pris que la police.

La maladresse du bourreau

Les perles : la justice

Il y eut des bourreaux maladroits. L’un d’eux dut s’y reprendre à trente-quatre fois. Henri de Talleyrand, comte de Chalais, faillit en perdre patience. « Ne me faites pas languir ! » finira-t-il par exploser.