Toutes des putes

Un homme à femmes : c’est un séducteur.
Une femme à hommes : c’est une pute.

Un entraîneur : c’est un homme qui entraîne une équipe sportive.
Une entraîneuse : c’est une pute.

Un professionnel : c’est un sportif de haut niveau.
Une professionnelle : c’est une pute.

Un coureur : c’est un homme qui est bon joggeur.
Une coureuse : c’est une pute.

Un rouleur : c’est un grand cycliste.
Une roulure : c’est une pute.

Un turfeur : c’est un homme qui prend les paris.
Une turfeuse : c’est une pute.

Un gagneur : c’est un homme qui réussit.
Une gagneuse : c’est une pute qui rapporte.

Un masseur : c’est un kiné.
Une masseuse : c’est une pute.

Un abatteur : c’est un homme qui fait un dur métier.
Une abatteuse : c’est une pute qui turbine.

Un homme qui fait le trottoir : c’est un paveur.
Une femme qui fait le trottoir : c’est une pute.

Un courtisan : c’est un homme qui est proche du Roi.
Une courtisane : c’est une pute.

Un gars : c’est un jeune homme.
Une garce : c’est une pute.

Un péripatéticien : c’est un homme partisan de la doctrine d’Aristote.
Une péripatéticienne : c’est une pute.

Un homme public : c’est un homme connu.
Une femme publique : c’est une pute.

Un homme de petite vertu : cela ne se dit pas, sauf pour les avocats.
Une femme de petite vertu : c’est une pute.

Un homme facile : c’est un homme agréable à vivre.
Une femme facile : c’est une pute.

Un homme sans morale : c’est un politicien.
Une femme sans morale : c’est une pute.

Le féminisme du 17ème siècle

Le XVIIIème siècle ne fut sûrement pas une époque de féminisme galopant à en juger par un poème du Parnasse Satyrique… Une telle goujaterie choquerait même le plus machiste de nos contemporains.
Ouvrez bien les nénuphars !

Fille à 10 ans est un petit livret
Intitulé le berceau de nature.
Fille à 15 ans est un joli coffret
Qu’on n’ouvre pas sans forcer la serrure
Fille à 20 ans est un épais buisson
Dont maint chasseur, pour le battre, s’approche.
Fille à 30 ans est de la venaison
Bien faisandée et bonne à mettre en broche.
À 40ans, c’est un gros bastion
Où le canon a fait plus d’une brèche.
À 50 ans, c’est un vieux lampion
Où l’on ne met qu’à regret une mèche.

Le féminin de Brigitte Kuster

Les perles : la politique

« À l’UMP, le féminin de député, c’est suppléante. »

(Brigitte Kuster, maire du 17ème arrondissement, menant la fronde après l’investiture d’aucune candidature féminine dans les circonscriptions parisiennes de droite, sur France Info, 13 janvier 2012)