lycees

Les résultats d’examens péjoratifs

Un homme, étendu sur la table d’examen, entend, en tremblant, le médecin, à l’autre bout du cabinet, s’écrier :
– C’est vraiment ce qu’on peut imaginer de pire, comme résultats pour des examens !

Pendant un temps qui lui semble une éternité, le patient ose à peine imaginer ce que sera sa vie, désormais. Jusqu’au moment où le médecin revient vers lui, en marmonnant :
– Vous avez de la chance de ne pas avoir de grands enfants qui travaillent mal au lycée.

Publicité

Boire ou travailler, il faut choisir !

Deux copains d’enfance se retrouvent à une réunion d’anciens élèves de leur lycée. Si le premier a bien réussi dans la vie et arrive dans un beau costume, le second est très négligé et empeste la vinasse. Le négligé s’adresse au premier :
– Alors Bernard, qu’est-ce que tu deviens ?
– Eh bien, je suis cadre supérieur chez Cégetel. Et toi ?
– Oh moi, je ne fais rien… Je bois, répond le second.

Cinq ans plus tard, nouvelle réunion d’anciens élèves :
– Alors Bernard, qu’est-ce que tu deviens ?
– Eh bien, je suis passé directeur de division chez Cégetel. Et toi ?
– Oh moi, je ne fais rien… Je bois, répond encore le second.

Et c’est comme ça pendant plusieurs lustres. Un beau jour pourtant, Bernard est époustouflé : il vient de reconnaître son ami d’enfance au volant d’une BMW flambant neuve, dans un costume Armani.
– Dis-moi que je rêve ? Je suis bien content de voir que tu t’es enfin mis à travailler !

Et l’autre :
– Pas du tout, j’ai juste été rendre les bouteilles consignées…

Le dortoir des filles

C’est le jour de la rentrée à l’internat du Lycée mixte André Malraux. Le directeur de l’établissement, puis le principal, y vont de leur speech d’accueil, et surtout de leurs recommandations :

« Le dortoir des filles est DEFENDU pour tous les garçons, et de la même manière, le dortoir des garçons est DEFENDU pour les filles. Quiconque sera surpris en train d’enfreindre cette règle pour la première fois devra payer une amende de 20 euros. A la deuxième infraction, l’amende est de 40 euros et la troisième fois, l’amende sera de 100 euros. Y A-T-IL DES QUESTIONS ? »

Et à ce moment là, un jeune homme s’avance et demande timidement :
« C’est combien si on veut un laissez-passer pour l’année ? »