La guillotine de Raymond Domenech

Les perles : le sport

« Je suis vraiment heureux d’un truc : c’est que les lois de l’exception et de la guillotine n’existent plus. Sinon, j’en vois quelques-uns ici qui se feraient un malin plaisir à m’envoyer sur l’échafaud. Mais bon, je n’ai tué personne. Peut-être que j’aurais été mieux servi si j’avais tué quelqu’un. »

(Raymond Domenech, s’adressant à des journalistes lors d’une conférence de presse à la veille d’un match décisif, septembre 2008)