16 août 2019 – Goldorak chez les GAFA

dessin humoristique de Glez sur Goldorak et les livraisons Amazon
16 août 2019 – Goldorak chez les GAFA

Intermittents de l’héroïsme.
Goldorak : « Fulgurolivraison ! »
(caricature de Goldorak)

Heureusement que ce n’était pas un cochon à la broche

– Mais vos cheveux ont brûlé !
– Oui, j’ai livré une tête de veau chez une cliente.
– Quel rapport ?
– Elle a salué la tête de veau et m’a mis la tête dans le four.

1er avril 2019 – Au porc thune… Amazon de confort

dessin d'actualité humoristique sur le monopole capitalistique d'Amazon
1er avril 2019 – Au porc thune… Amazon de confort

(caricature de l’ogre Amazon)

L’arnaque aux bijoux

Un homme arrive chez Cartier, Place Vendôme à Paris, en compagnie d’une jeune femme splendide, et ensemble, ils choisissent un bijou de 50.000 euros pour elle.

Au moment de payer, l’homme sort son carnet de chèques et, sans sourciller, le rédige. Le vendeur, lui, est un peu ennuyé car c’est la première fois qu’il voit ce couple à la bijouterie. L’homme s’aperçoit du malaise du vendeur et, avec beaucoup d’aplomb, lui dit :
– J’ai le sentiment, très cher, que vous pensez que ce chèque est peut-être sans provision, n’est-ce pas ?
– Heu… Et bien…
– Bien ! Voici ce que nous allons faire : vu qu’aujourd’hui c’est samedi et que ma banque est fermée, je vous propose que vous gardiez ce chèque ainsi que le bijou. Dès lundi, procédez à son encaissement et lorsque le paiement sera honoré, faites livrer le bijou chez Mademoiselle. D’accord ?

Le vendeur, rassuré, donne son aval à cette solution sans l’ombre d’une hésitation, assurant même, que la bijouterie prendrait à sa charge la livraison du bijou et qu’il s’assurerait en personne du bon déroulement de l’opération.

Le lundi matin, à la présentation du chèque à la banque, celui-ci est bien évidemment en bois !

En colère, le vendeur appelle le client qui lui répond :
– Mais ce n’est pas grave ! Cela ne vous a rien coûté et moi j’ai baisé tout le week-end ! Merci beaucoup pour votre collaboration et sans rancune !

Le colis suspect

Les perles : la police

Une personne signale la présence d’un paquet suspect devant sa propriété et demande que le colis soit désamorcé, les gendarmes constatent qu’il s’agit en fait d’une livraison de trois kilos de viande fraîche destinée au restaurant voisin.