Un seul enfant de toi

C’est un gars sur son lit de mort. Toute la famille est à son chevet : sa femme et les quatre enfants. Il y a trois garçons beaux, grands, robustes, et le quatrième tout rachitique et moche comme un pou.

Le mourant se tourne vers sa femme et lui demande dans un soupir :
– Chérie, avant que je meure, jure-moi que notre quatrième fils est bien de moi. Dis-moi la vérité, je veux le savoir avant de mourir. Je te pardonnerai de toute façon, mais je veux savoir !

Sa femme lui pose l’index sur les lèvres et le rassure :
– Chhht. Bien sûr mon chéri qu’il est de toi. Je te le jure sur la tombe de ma mère !

Et l’homme s’éteint, heureux…

Alors sa femme murmure entre ses dents :
– Heureusement qu’il ne m’a pas demandé s’il était le père des trois autres…