Moi, moi, moi…

Lors d’un enterrement de famille, on constata qu’il ne restait plus que deux places dans le caveau. Les trois grands-tantes commençaient à se chipoter :
– Moi, je veux être enterrée ici, dit l’une d’elles.
– Il est hors de question que j’aille ailleurs, déclara la deuxième.

C’est alors que l’aînée, un petit sourire aux lèvres, dit :
– Première arrivée, première servie !

Les lèvres douloureuses

Deux copines se rencontrent :
– Alors, c’était comment, ce rencard avec ton nouveau mec ?
– M’en parle pas ! Il m’a tellement embrassé que j’en ai encore mal aux lèvres !
– Ah, tu as du mal à parler, alors ?
– Non, à marcher…

Les bras chaleureux

Un gars, une fille :
– Et dire qu’il y a deux ans je ne connaissais pas encore la douceur de tes lèvres et la chaleur de tes bras…
– Et moi l’odeur de tes pieds !

De trop grandes grandes lèvres

À l’hôpital, une femme veut se faire opérer car elle trouve que ses lèvres vaginales sont trop grandes. Elle insiste auprès du docteur pour qu’il garde le plus grand secret sur l’opération car elle est embarrassée et ne veut que personne ne le sache.
– Nous sommes tenus au secret professionnel, madame.

Après l’opération, au réveil, elle trouve trois roses placées avec soin à côté de son lit. Outrée, elle appelle le docteur :
– Je pensais vous avoir demandé de ne pas parler de mon opération à personne !
– Ne vous inquiétez pas. Je n’ai rien dit à personne. La première rose est de moi. J’ai senti de la compassion pour vous parce que vous avez traversé, tout ceci complètement seule.
– La deuxième rose est de mon infirmière. Elle m’a aidé à vous opérer.
– Et la troisième ?
– Elle provient d’un type dans l’unité des grands brûlés qui vous remercie pour ses nouvelles oreilles !