La bêtise du violeur

Une fille, un gars :
– Et dans ce bouquin, pendant la scène de viol, la fille s’est défendue. Elle lui a foutu les doigts dans les yeux, lui a crevé les yeux, et après l’a explosé à coups de pied.
– Il est trop con ce violeur, il aurait pu aller aux putes. Ça lui aurait pas coûté les yeux de la tête.