leçon

Pique-nique en Alaska

Un ours de l’Alaska explique à son fils :
– En te plantant devant une chute d’eau, tu arriveras facilement à attraper un saumon. Le plus dur, c’est de repérer des pique-niqueurs pour aller leur emprunter discrètement de la mayonnaise.

Petit insolent…

Le dos tourné à la classe, la maîtresse fait la leçon sur les points cardinaux.
– Vous voyez, les enfants, devant moi, c’est le Nord, à ma gauche, c’est l’Ouest, à ma droite, c’est l’Est. Et derrière moi ?
– Derrière vous, mademoiselle, c’est Toto qui vous tire la langue !

Publicité

Une fable romaine

Brutus, romain des plus sévères,
Était père de vingt garçons ;
Il fouettait leurs petits derrières
Quand ils ne savaient pas leurs leçons.

Moralité :
Malheur aux vaincus

Bonne, mais qu’à l’école

C’est Nini, la sœur de Toto qui a des problèmes avec son institutrice, une vieille fille qui a tout de la pimbêche.
« Alors Nini, tes résultats sont lamentables » lui dit la maîtresse. « Je vais te donner ce mot pour ta maman. Là-dessus, je lui écris que compte tenu des difficultés que tu éprouves en classe, il serait tout à fait indiqué que tu suives des leçons particulières. »

Nini rentre chez elle et donne le mot à sa maman. Le lendemain matin, lorsque les enfants entrent dans la classe, l’institutrice interroge la petite fille :
« Alors Nini, tu as donné mon mot à ta maman ? Qu’est-ce qu’elle t’a dit ? »

Sans se démonter, la petite répond :
« Maman a dit que quand elle était petite, elle aussi était nulle à l’école, et ça ne l’a pas empêché d’épouser un polytechnicien. Elle a aussi dit que sa sœur n’était pas meilleure qu’elle et qu’elle est quand même mariée avec le préfet. Et elle a ajouté que vous par contre, vous étiez certainement très bonne à l’école, et que pourtant vous étiez toujours vieille fille. »