juges

L’amende modulable

Dans un bar, deux gars discutent :
– J’ai pas de chance, vraiment, une fille s’était plainte que j’avais essayé d’attenter à sa pudeur dans ma voiture. Je suis passé au tribunal ce matin. J’ai été condamné à une amende de 150 euros. Et quand le juge a vu la fille, il m’a condamné à une amende de 200 euros de plus pour conduite en état d’ivresse !

Les relations entre Juges et avocats

Alors qu’il se baladait dans les couloirs du palais de justice, un garnement entre dans une salle d’audience vide. Il repère tout de suite une serviette en cuir, du genre de celles qu’utilisent les avocats pour transporter leurs dossiers. Le sacripant s’en empare et quitte la salle par l’autre porte, celle qui donne sur le bureau du juge… Et qui voit-il dans ce bureau ? Le Juge…
– Tiens mon garçon, tu tombes bien : est-ce que tu connais l’épicerie devant le palais de justice ?
– Oui monsieur le Juge.
– Très bien. Alors je veux que tu ailles dans cette épicerie et que tu me voles une bouteille de whisky ! Il y aura 5 euros pour toi.

Le garçon va dans le magasin en face et dès que l’épicier tourne le dos, il s’empare d’une bouteille de scotch qu’il planque dans sa serviette. Il apporte ensuite la bouteille au juge qui lui donne les cinq euros en disant :
– C’est très bien. Ça te dirait de gagner 20 euros maintenant ?
– Oui m’sieur l’Juge.
– Dans ce cas, tu vas aller chez l’entrepreneur de travaux publics au coin de la rue. Il te remettra une pochette cartonnée. Ramène-la-moi.

Le gosse revient avec une enveloppe remplie de billets. Le Juge lui donne alors 20 euros en disant :
– Excellent travail petit. Maintenant viens ici, baisse ma braguette et…

Alors le gosse lui dit :
– Hé, une minute m’sieur l’Juge. Je suis pas vraiment avocat. J’ai juste volé cette mallette dans la salle d’audience !

Publicité

Le sexe des enfants de l’avocat

Les perles : les avocats

L’avocat : Elle avait trois enfants, c’est exact ?
Le témoin : Oui.
L’avocat : Combien étaient des garçons ?
Le témoin : Aucun.
L’avocat : Y avait-il des filles ?
Le témoin : Monsieur le Juge, je pense que j’ai besoin d’un autre avocat. Est-ce que je peux avoir un autre avocat ?

Le délai de réflexion pour meurtre

Le père François se retrouve aux assises pour avoir tenté de trucider son ennemi de toujours, le père Mastard. Le père François est un caractériel irascible qui ne semble même pas regretter son geste. Le juge l’apostrophe :
– Mais enfin, faites un effort, donnez-moi au moins une raison pour laquelle on ne devrait pas vous condamner à la peine maximale pour votre forfait !

Le père François :
– Euh… Je peux avoir un peu de temps pour réfléchir ?

Le juge :
– Cinq ans fermes, ça va ?