La vulgarité des jeux de grattage

Au bureau de tabac du coin, une jeune et jolie buraliste vient de s’installer pour la première fois derrière son comptoir.

Quand se présente un type gros et adipeux qui soudain, devant elle, lève les mains en l’air en faisant semblant de palper de l’argent puis redescend ces mains pour se gratter les parties pour finir les mains en bas en simulant une masturbation. La jeune fille, surprise et courroucée, l’engueule :
– Mais enfin ! Ça va pas ? Qu’est-ce que vous voulez ? Espèce de pervers !

Le gros type se réexécute toujours sans un mot : il lève les mains en l’air en faisant semblant de palper de l’argent puis redescend ces mains pour se gratter les parties pour finir les mains en bas en simulant une masturbation.

Cette fois c’en est trop pour la jeune fille qui, outragée, part en courant voir son patron :
– Ecoutez, venez voir mais il y a un gros type obscène qui fait plein de geste dégoutant devant moi !

Et le patron, en voyant le type lui répond :
– Ne vous en faites pas ! C’est Robert, un sourd-muet. Il veut juste un Millionnaire, deux Morpions et un Solitaire…

La douleur de l’enfantement

La science-délire : l’accouchement

Pendant un accouchement, douleur est tellement forte qu’une femme peut ressentir ce que ça fait à un homme quand on lui demande de mettre son jeu en pause.

Melon et Melèche et la pétanque

Melon et Melèche jouent à la pétanque.
Melon jette le cochonnet et Melèche les boules.

Le Scrabble de Melon et Melèche

Melon et Melèche jouent au Scrabble
Melon pioche le W et Melèche le Q.

Les jeux vidéo et les enfants

« Les jeux vidéo n’affectent pas les enfants : je veux dire si Pac-Man nous avait influencé étant enfant, nous devrions tous courir en rond dans des pièces sombres, en gobant des pilules magiques tout en écoutant de la musique répétitive. »

Kristian Wilson, président de Nintendo, 1989