La consommation de l’alcoolique

Un homme dont les mains tremblent sans interruption va consulter un médecin. Après l’avoir examiné, celui-ci lui demande :
– Vous buvez quoi d’habitude ?
– Du vin, docteur.
– Quelle quantité quotidienne ?
– Bof…7 ou 8 litres !
– 7 ou 8 litres ? Mon pauvre ami, s’exclame le docteur, ne cherchez plus l’origine de vos tremblements. Vous buvez trop !
– Oh, vous savez, docteur, j’en renverse beaucoup…

Un homme ivre voit des rats dans son cognac
La consommation de l’alcoolique

La comédienne romancière alcoolique

– J’ai lu votre manuscrit, dit un éditeur à une comédienne qui fut célèbre dans les années 80. Si j’ai bien compris, autrefois, à chaque fois que vous étiez stressée, vous éprouviez le besoin de boire une bonne lampée de whisky. – C’est vrai.
– Puis vous avez subi une sévère cure de désintoxication. Et, à présent, dès que quelque chose vous tourmente, vous vous installez à votre clavier d’ordinateur pour ajouter un chapitre à votre grand récit Comment j’ai cessé d’être une alcoolique.
– En effet.
– Tout bien pesé, je crois que vous feriez mieux de vous remettre à la boisson.

Les chiottes en or

Dans un bar, un mec complètement bourré demande au barman les toilettes qui les lui indique par des « au fond, à gauche puis à droite ». Le gars s’y rend, ouvre la porte et là, stupéfaction, il voit des chiottes en OR ! Le plaisir est à son comble et le gars décide d’y mettre le paquet… Le lendemain, l’ivrogne rencontre un de ses potes et lui raconte qu’il a chié dans des chiottes en or en lui précisant où se trouve le café. Le copain n’y croit pas trop mais décide de se rendre dans ce bar pour vérifier. Arrive devant le barman il demande :
« Où sont vos chiottes en or ? »

Le barman tournant son regard de l’autre côté du bar :
« Eh Raymond, j’ai trouvé celui qui a chié dans ton sax. »